Fiche synthétique du projet AFMI/CEPF

211

Titre du projet : Conservation de la biodiversité du parc national d’Ifrane par la réhabilitation et l’adaptation des pratiques agricole traditionnelles ancestrales.

Financement : CEPF

Objectifs du projet :

  1. Réhabilitation des pratiques  traditionnelles des terrains de culture intensive al hajjaj
  2. Réhabilitation des pratiques traditionnelles de gestion des espaces naturels.
  3. Valorisation des produits de terroirs
  4. Développement des capacités de l’association AFMI en communication et en gestion des projets
  5. Développement des capacités des associations locales

Bénéficiaires : Organisations communautaires locales : Ait Liass, Al Hajjaj , Ait Mhamed, Ait hcine ben Hand , Ait yahya o Alla-ait hamou bouhou (AGS Seheb Laghnam).

Principales activités:

Activités
Développement la culture de lavande locale chez les paysans de la communauté AL HAJJAJ acceptant de convertir leur culture intensive en plantes aromatiques et médicinales ;Réhabilitation du système de rotation et d’Agdal au niveau de Ait Mhamed et Ait hcine ben hand et Seheb Laghnam ;Création de trois coopératives pour la valorisation des produits de terroirs et renforcement de leurs capacités ;Renforcement des capacités de l’AFMI ;Réalisation d’un programme de sensibilisation au profil des communautés locales et implique les membres des associations dans les inventaires de la biodiversité.

Impacts du Projet :

1-Les pratiques d’élevage traditionnelles sont revitalisées dans le parc d’Ifrane, au moins sur une superficie de 6000 ha (localités de Ait Mhamed et Ait Hcine ben Hand, Seheb Lagnam) permettant le maintien de la biodiversité locale ;

2- Environ 50 à100 hectares de zones converties en agriculture intensive, et appauvries, sont restaurés avec une amélioration de la biodiversité locale  (communauté Al Hajjaj) ;

3-Les populations des plantes suivantes, menacées par le surpâturage, sont améliorées sur la zone du projet (6000 ha) = (fraxinus dimorpha (EN), Carex fissirostri (EN), Lotus benoistii (CR), Astragalus froedinii (LC), Anacyclus pyrethrum (EX) ;

4-Les revenus d’une trentaine de foyers (30 hommes 30 femmes) sont améliorés par la mise en place d’activités génératrices de revenus

 5-Une filière de production et commercialisation des Plantes Aromatiques & Médicinales, produite de manière écologiquement responsable, est mise en place et contribue à l’amélioration des revenus et au maintien de la biodiversité

  6-Les autorités locales, y inclus celles du Parc National, sont associées au projet et s’engagent à soutenir des pratiques d’élevage traditionnelles compatibles avec le maintien de la biodiversité 

7- Les capacités de l’Association Forêt Modèle D’Ifrane sont améliorées et AFMI est reconnue localement pour le travail sur les pratiques traditionnelles, et reçoit d’autres appuis par la suite pour continuer son action.

Sign up here to get the latest news delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.