Rapport global AFMI 2010-2014

334

2010-2014

Préambule  

           Les préoccupations concernant la biodiversité se sont accrues dans ces  années passées aux niveaux international, national et régional.

Le principal problème rencontré, aujourd’hui, par les pays du tiers monde est, sans aucun doute, celui du développement social et économique durable. Or, la plupart des études qui en ont fait ne le traitent que d’une manière superficielle. Beaucoup d’importance a été donnée à l’économique au détriment du savoir culturel, surtout dans son volet traditionnel. Et tout effort tendant à sa valorisation est considéré comme une tentative visant plus à installer la confusion qu’autre chose. Pourtant, la rationalité, la logique et l’objectivité exigent de considérer l’économique, le social et le culturel comme des segments complémentaires. 

Plusieurs chercheurs contemporains ont montré que sans le savoir culturel traditionnel, il est difficile aux politiques de développement de réussir et d’atteindre leurs buts. L’héritage linguistique et culturel local permet de surmonter bon nombre d’obstacles liés aux effets négatifs de l’utilisation de langues étrangères dans l’éducation (l’aliénation, la dépendance idéologique, l’élitisme…). Lesquelles surclassent tout naturellement les langues nationales et maternelles qui se trouvent affaiblies et définitivement inaptes à véhiculer un quelconque savoir scientifique et technique indispensable, pourtant, au développement.

Nous tentons donc, d’un part, de faire connaître une partie importante des savoir locaux et culturels et leurs interdépendances dans les systèmes traditionnels amazighs dont l’importance n’est plus à prouver ; d’autre part, on essaiera de montrer l’important arsenal conceptuel et fonctionnel qu’ils contiennent et qui est susceptible d’aider au développement et la conservation des ressources et  des écosystèmes naturels au Moyen Atlas en particulier.

La langue et la culture amazighes contiennent des potentialités qui peuvent, donc,aider dans les efforts de développement, et permettre à la région du Moyen Atlas detrouver l’équilibre entre l’utilisation rationnelle et la pérennité des écosystèmes forestiers.

Pr. Dr. Mohamed QARRO

Contexte générale :  

Les Forêts Modèles sont en effet, un concept visant le dialogue territorial et la gestion coordonnée d’un territoire multifonctionnel. Elles visent la concertation entre les divers groupes d’intérêt d’un territoire afin d’en assurer l’utilisation durable des ressources. Après avoir été présenté à la Conférence de Rio en 1992, elles se sont répandues partout dans le monde en une série de réseaux régionaux dont le réseau africain des Forêts Modèles. Il existe maintenant plus de 50 Forêts Modèles réparties dans plus de 20 pays. Basé sur un ensemble de principes communs, chaque Forêt Modèle est toutefois unique, représentant les valeurs biophysiques, sociales, historiques, économiques, politiques et culturelles locales.

Et Dans le cadre de la mise en place du programme : « Initiative pour les Forêts Modèles en Afrique » (IFMA) en 2009, par les Ressources Naturelles du Canada, une délégation des responsables et experts chargé de réaliser une mission de reconnaissance avec un programme adapté au trois pays du Maghreb (Algérie, Tunisie et le Maroc), un rapport technique, et un document de réflexion ont été établis après des rencontres avec les différents acteurs. Le diagnostic a constitué une opportunité de concrétiser ce premier projet de Forêt Modèle au Maroc. Les membres de la délégation sont livrés et organisées autour d’une présentation synthétique mentionnant les atouts, les faiblesses, les opportunités, et les menaces du processus de la forêt modèle sur le site retenu.  A cet effet, une rencontre avec les représentants du HCEFLCD pour analyser la progression de ce processus, et d’autres rencontres individuelles d’acteurs locaux, une trentaine de personnes ont participé à un atelier stratégique, représentant une large palette de partenaires potentiels de la forêt modèle Ifrane. 

Cette analyse des potentialités du site pressenti à accueillir un processus forêt modèle est donc livrée en gardant présents à l’esprit les grands principes et caractéristiques de toute forêt modèle :

  • Partenariat : Un partenariat volontaire, neutre, ouvert, responsable, représentatif de l’ensemble des valeurs et des intérêts des habitants et des acteurs qui s’entendent sur une vision commune du devenir du territoire,
  • Territoire :Un périmètre d’action défini autour d’un paysage suffisamment diversifié et représentatif des valeurs et des problèmes de la forêt dans le contexte de la région, du pays,
  • Durabilité : Un engagement des partenaires à agir en faveur du développement durable du territoire, dans toutes ses dimensions, en particulier économiques, sociales et environnementales,
  • Gouvernance : Un système de gestion du processus représentatif, participatif, transparent, responsable, favorisant le consensus et la coopération entre les partenaires, dans le respect de leur diversité de valeurs et d’intérêts, afin de fixer des priorités et d’agir de façon efficace, 
  • Action : Un programme d’activités reflétant la vision commune et la diversité de valeurs et d’intérêts des intervenants, mis en place à travers un système efficace de programmation, de suivi et d’évaluation, et facilitant l’innovation en faveur de la gestion durable des ressources naturelles et du développement durable du territoire, par la mobilisation des meilleures connaissances et compétences, traditionnelles, scientifiques et techniques,
  • Réseau : Une mise en réseau des acteurs, des pratiques, des problèmes et des solutions, par l’échange d’information, d’expériences, de savoir, de savoir-faire et de faire-savoir, grâce à la communication et à la coopération avec d’autres organisations ayant des objectifs convergents, y compris d’autres forêts modèles, au niveau local, national et international.

C’est donc en référence à cet ensemble de principes et d’attributs à caractère universel, que les connaissances acquises lors de la mission diagnostic ont été analysées en vue d’évaluer les possibilités et les difficultés de l’établissement d’un processus de forêt modèle sur le territoire d’Ifrane. Et c’est également en référence à ces principes et attributs de toute forêt modèle, mais sans oublier que chacune est unique, que des propositions et recommandations sont formulées en conclusion, pour la poursuite du processus de forêt modèle sur le territoire d’Ifrane.

La Forêt Modèle – Ifrane est créée sous forme d’Association dans le cadre de la loi marocaine. Elle a tenu son assemblée générale constitutive le 13 Février 2010. Conformément aux statuts, l’Assemblée générale a élu le Président, le Secrétaire Général et le Trésorier.

Aprèssa constitution, la Forêt Modèle – Ifrane a été déclarée comme membre du  Réseau Méditerranéen des Forêts Modèles (RMFM) et le Réseau International des Forêts Modèles (RIFM). Le programme IFMA lui permettra d’obtenir des moyens pour faciliter sa mise en place. 

Le territoire de la forêt modèle est celui de la Province d’Ifrane, situé dans  le Moyen-Atlas. Le paysage forestier dominant est celui de la cédraie qui s’étend sur 114 500 ha et représente 85% de la superficie du cèdre au Maroc.

Le cœur forestier du territoire de la forêt modèle correspond au périmètre du Parc National d’Ifrane. Ce dernier s’étend aujourd’hui sur 125 000 ha, soit près de 33% de la superficie totale de la Province d’Ifrane.

Objectifs de l’AFMI :  

 

  1. La contribution à la mise en place de mécanismes et modalités de gestion durable des ressources naturelles et des paysages ;
  2. La préservation et la valorisation de la biodiversité et des écosystèmes naturels ;
  3. La contribution à l’amélioration du niveau de vie de la population locale ;
  4. La valorisation des patrimoines et des produits du terroir ;
  5. L’éducation et la sensibilisation à l’environnement et au développement durable.
Les axes stratégies de l’AFMI :  

Afin de réaliser ses objectifs par la mise en œuvre des moyens et logistique pour la bonne gouvernance, la forêt modèle d’Ifrane a défini cinq grands axes stratégiques d’intervention :

Axe 1 – Renforcement des capacités de gouvernance,

Axe 2 – Gestion des ressources naturelles,

Axe 3 – Énergie et habitat,

Axe 4 – Diversification et amélioration des revenus,

La mise en place de la structure :  

Axe 5 – Communication de la forêt modèle.

Après la création de l’Association, les membres du  bureau exécutif ont  déployé  leurs efforts et leurs  compétences pour la mise en place des outils nécessaire pour le bon démarrage de cette nouvelle structure. A cet effet, l’AFMI a lancé un concours pour le choix du logo, le comité de sélection a reçu une soixantaine de propositions est a fini par choisir la propositionde Mlle Messbahi Imane,qu’est l’actuelle logo de l’AFMI, un prix de 2000,00dh lui a été accordée. En outre, des panneaux d’information ont été établis et présenté lors de la

5 ème  édition du Salon International de l’Agriculture à Meknès du 28 Avril au 02 Mars 2010.

L’AFMI a marqué sa participation aux évènements internationaux,en entreprenant par l’incubation d’un Med Forum qui a été soutenu du 22 au 24 Juin 2010 à l’Université Al Akhawayne à Ifrane dont le but est de :

  • Echanger les expériences et les connaissances des participants sur les thèmes abordés;
  • Mettre en place un véritable forum entre les partenaires publics et privés des régions participantes et favoriser le réseautage entre les acteurs locaux du développement des forêts modèles;
  • Analyser les politiques au niveau du bassin méditerranéen, pour le liège et pour l’analyse des adaptations des programmes aux changements climatiques, et réfléchir à de nouvelles possibilités de coopération;
  • Renforcement des capacités de réseautage des membres des réseaux  locaux

Dans cette même occasion,  l’AFMI a recruté une assistance administrative pour l’opérationnalisation du fonctionnement, à base de ses compétences en informatique bureautique, la suite Microsoft et  logiciel Photoshop et son expérience  de travail au Parc National d’Ifrane.

Ensuite l’Association Forêt Modèle – Ifrane a tenu des réunions du bureau exécutif pour décrire les termes de référence à lancer sous  forme d’appel à candidature afin de recruter les membres de la direction technique. Le travail des animateurs consiste à assurer l’exécution des activités des projets de l’AFMI sous la supervision et la coordination du directeur technique et du bureau de l’association. Ils représentent les agents d’exécution des décisions du Bureau de l’Association pour assurer respectivement l’animation des commissions prévues dans le cadre du règlement intérieur et la coordination des activités. Ils seront appelés à établir des rapports d’activités de leurs commissions. Le recrutement des animateurs rentre dans le cadre de l’objectif du plan stratégique qui est la fonctionnalité technique de l’AFMI.

Le recrutement de l’équipe technique a été réalisé par trois étapes :

  1. Présélection,
  2. Concours selon des épreuves écrites,
  3. Organisation des entretiens,

      Ces étapes ont été étalées sur deux mois et demi. Après l’établissement des termes de références des postes désiré, un appel à candidature a été lancé dans les journaux. Les résultats obtenus de cette opération sont le recrutement d’une équipe de 5 personnes :

  1. Directeur Technique,
  2. Quatre Animateurs.

Equipement du bureau:

  • Afin de mettre en place la structure de l’AFMI, les membres du bureau exécutif ont procédé à la location d’un locale, avec l’acquisition des équipements en mobilier et matériel d’informatique nécessaire, l’objectif est d’assurer un bon démarrage des activités, le Président de l’Association accompagné d’autres membres du bureau, ont assisté à une cérémonie d’inauguration le 19 janvier 2011. Ils ont tenu une session de travail  pour étudier et valider le plan stratégique  de l’AFMI. Par la suite, une mise au point  a été définie avec les membres de la direction technique, concernant les préparatifs de l’atelier du démarrage des activités de l’Association.
Axe 1 : Renforcement des capacités de gouvernance  
  1. Présentation :

Le renforcement des capacités est traditionnellement associé au transfert des connaissances et à la formation des individus, l’AFMI a procéder à un processus aux fins de la réalisation deson plan d’action et l’application de son plan de travail.Le renforcement des capacités a trait aux deux aspects intéressants :

  • le renforcement des capacités du partenariat : il s’agit de donner aux partenaires les capacités nécessaires pour rendre la forêt modèle fonctionnelle d’un point de vue administratif, financier et technique, et capable de planifier, suivre et évaluer ses actions,
  • le renforcement des capacités de gouvernance des acteurs locaux : il s’agit en priorité de donner aux Associations de gestion sylvo-pastorale (AGS) – modèle d’organisation de base des populations locales pour résoudre le problème central de la dégradation des ressources et promouvoir le développement social et économique – la capacité à proposer et développer des projets en liaison avec l’AFMI; mais aussi de dynamiser les capacités d’autres acteurs locaux afin de renforcer les capacités d’initiative du territoire et les capacités de l’ensemble des acteurs locaux à travailler en partenariat.

Depuis sa création, l’association a contribué à répondre aux besoins spécifiques de la population locale à travers plusieurs activités entre autres :

  1. Le renforcement des capacités du partenariat :

1.1- Présentation du Plan Stratégique:

Un atelier associant tous les acteurs de la Province a été organisé au siège du Parc Nationale d’Ifrane. Le Président de l’AFMI a présenté un plan stratégique pour la première fois, en citant les axes prioritaires dans le plan du travail, il a déclaré également que la mission de la structure est d’appuyer et d’accompagner les acteurs locaux dans le but d’assurer la durabilité des ressources naturelles, c’est dans ce cadre que l’AFMI  a été soutenu par le Réseau International des Forêts Modèles au Canada.

Mr le président a insisté sur la planification des activités en concertation avec toutes les départements techniques pour avoir les pistes de coordination à travers la réalisation des compagnes de sensibilisation, l’organisation des ateliers et des visites sur les lieux dont l’objet est de créer une synergie entre les acteurs de la province à travers un projet fédérateur .

1.2- Réunion avec les Présidents des communes rurales :

Par ailleurs,  l’Association Forêt Modèle Ifrane a organisé plusieurs ateliers de réflexion et de concertation  avec la population et les élus, afin de sensibiliser les partenaires autour d’un plan stratégique et de converger tous les initiatives de développement dans la zone.

1.3- Participation au Symposium et le Forum Mondial du RIFM:

Après son agrément officiel et la confirmation de son appartenance au Réseau International des Forêts Modèles, l’AFMI a participé aux activités du Symposium et forum mondial organisé par le RIFM en Espagne du 21 au 27 Mars 2011. Cet événement a réuni des experts en gestion territoriale et forestière du monde entier : des représentants de différents acteurs internationaux de la gestion du territoire, des groupes de développement rural, des représentants de communautés locales et des entités expérimentées dans la gestion du territoire, avec l’intention finale d’échanger des connaissances et de présenter des solutions locales à des problèmes globaux.

Le nombre des participants, toute provenance confondue, avoisinait les quatre cent (400). Le Symposium a compté sur la collaboration spéciale de la FAO, du Centre de Recherche Forestière International (CIFOR), de l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN), du Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) et du Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI-Canada) et de la GIZ (Coopération allemande), est pour objectif : (i) d’exposer les informations sur l’état d’avancement des forêts modèles, (ii)Les biens et les Services de l’écosystème et la relation entre société, économie et biodiversité, (iii) la gouvernance, comme instrument pour le partage des valeurs, des besoins et des engagements, (vi) les actions futures et les opportunités à saisir pour atteindre une gestion durable des territoires.

L’impact pressenti de cette activité est l’échange d’expériences à travers les activités de mise en réseau et de coopération, aux différents niveaux, local, national et international.

1.4- Organisation d’un voyage d’échange à chefchaoune :

L’AFMI a organisé un voyage d’échange à Chefchaoune du 12 au 15 Avril 2012. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de renforcement des capacités des acteurs locaux de la Province. Il s’agit d’un accompagnement des Associations et Coopératives dans le domaine des Activités Génératrices de Revenus dans les filières des Plantes Aromatiques et Médicinales, l’Apiculture, l’élevage ainsi que le domaine de l’écotourisme et l’économie de bois d’énergie. La démarche consiste à accompagner les participants à découvrir les partenariats entre les différents acteurs de la Province du Chechaoune.

Partenaire :Association Talasmtane pour l’Environnement et Développement (ATED).

Profil des participants: 23 participants

Les objectifs de voyage:

  • Rencontre et discussion avec les différents acteurs du territoire de Chefchaoune.
  • Echange des expériences. 

1.5-  Voyage d’échange avec FM Yalova (Turquie) :

En 2012, une visite a été organisée pour la forêt modèle de Yalova en Turquie du 27 Fevrier au 02 Mars a pour objet de rencontre et discussion avec les différents acteurs du territoire ; ainsi que la prospection et définition des axes de partenariat pouvant être établis entre les deux forêts modèles d’Ifrane et de Yalova. La rencontre avec les gestionnaires forestiers, les sociétés de valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales, les pépinières et les habitations écologique sont des pistes de partenariat entre les deux Forêt Modèle.

1.6- Planification des activités avec les partenaires:

  1. Réunion DPEFLCD :

Suite aux recommandations de la réunion du 09 Novembre 2012, une réunion s’est tenu au siège de la Direction Provinciale dont l’objectif est de renforcer la coopération entre les deux partenaires et identifier des AGS cibles pour la réalisation de certaines actions comme le dépressage, fertilisation des parcours.  

Après un échange d’idées et d’interventions de la part de tous les participants, les recommandations émises peuvent être synthétisés ainsi :

  1. Nécessité du Brevetage du four multi-usage et de la formation des forgerons locaux ;
  2. Extension de l’expérience du solaire comme alternatif énergétique (chauffage d’eau) au niveau des mosquées ;
  3. Choix de trois AGS pilotes pour la réalisation des actions de sylviculture sociale et d’amélioration pastorale (dépressage, fertilisation, etc), tout en établissant des plans de développement terroirs qui seront contractualisés avec ces AGS. Il s’agit de :
    1.  AGS Agdal des Ait Arfa ;
    1. AGS Ait Mouli ;
    1. Coopérative Ait Lias
  4. Vulgarisation de la culture du Safran et choix des propriétaires de terrain motivés pour cette culture ;
  5. Encouragement du fauchage de l’herbe à l’intérieur des mises en défens ;
  6. Visitede terrain fixée le 12/2/2013 au niveau des AGS d’Agdal et Ait Mouli pour le choix des parcelles à dépresser et terrain collectif à fertiliser pour cette saison.

1.7-Participation au 2ème festival des cerises à Tlemcen (Algérie) :

Sous le Haut patronage du Ministère de l’Agriculture et du développement rural, l’association forêt de Tlemcen a organisé la 2ème session du festival des cerises sous le thème « ensemble pour la fête des cerises », en collaboration avec le Parc National de Tlemcen et la Direction général des forêts d’Algérie.

Dans la cadre de renforcement de la coopération et d’échanges d’expériences entre les forêts modèles Maghrébines, une invitation a été adressé à l’AFM Ifrane pour la participation d’une délégation aussi élargie que possible et d’animer par le Président un atelier sur les produits de terroir. Compte tenu de plusieurs contraintes (administrative, financière, etc) la délégation de l’AFMI a  été constituée par MM : Mohamed QARRO (Président) et Adil Inajdadi (membre du bureau).

Cette participation a permis à la délégation de profiter d’un programme riche et diversifié et de rencontrer plusieurs personnalités avec lesquelles des échanges d’idées et possibilités de collaboration ont été partagées.

Lors de la première journée (18h à 19:30) un atelier sur la valorisation des produits de terroir a été animé par Pr. QARRO Mohamed. La présentation a relaté les principaux points suivants :

  • Importance des produits de terroir en région Maghrébine et particulièrement au Maroc (paysage, PAM, etc) ;
  • Aperçu historique sur la valorisation traditionnelle des produits de terroir (savoir-faire local, etc);
  • Gestion des projets générateurs de revenus.
  • Appel aux discussions : questions pertinentes pour stimuler les discussions.

La délégation de l’AFMI a aussi bénéficié d’une journée de visite aux sites naturels les plus importants dans la région (grotte, cascades, etc)

1.8-Participation à la COP 11 à Windhoek en Namibie

Participation à la conférence sur la désertification et la dégradation des terres. Désignation du Pr QARRO Mohamed par le HCEFLCD tenue sur le thème « réduire la dégradation des écosystèmes naturels à Zéro »

1.9- Recherche d’autres ressources de financements :

  • Le 12 mai 2011 une réunion avec les représentants de l’Agence Française de Développement, GIZ et ONF s’est tenu au locale de l’AFMI pour essayer de trouver des pistes de partenariat en matière de développement durable
  • Implication de l’AFMI dans le projet Ministère s’Agriculture Allemand/ HEFCLCD :

Un expert international Français (Remy) a été mandaté par le Ministère d’Agriculture d’Allemagne pour monter un projet au profit du HCEFLCD sur de la gestion durable des ressources forestière. Lors de sa dernière mission il a entrepris des négociations avec les membres du bureau pour étudier la manière avec laquelle l’AFMI accompagnera le projet de scierie mobile destinée à la coopérative forestière de madrieurs en cours d’élaboration.

  1. le renforcement des capacités de gouvernance des acteurs locaux 

2.1- Formation de l’équipe technique de l’AFMI:

La mise en place de l’équipe de la forêt modèle est capitaleafin de donner aux partenaires de la forêt modèle la gestion,la décision, et la capacité de fonctionner, et renforcer l’habilité  des acteurs locaux dans l’ensemble du territoire. C’est dans ce sens qu’une série de formations a été entamé pour le renforcement des capacités de gouvernance, la mise en place et fonctionnement des membres de l’équipe technique pour l’application du savoir-faire, et du savoir être, en plus des outils de communication pour bien procéder lors des rencontres avec la population locale. Une synthèse des documents et donnés techniques existants au niveau de PNI ont été à la disposition de l’équipe.

2.2- Renforcement des capacités des acteurs locaux:

Après le lancement du plan de travail, l’équipe technique a procédé à l’animation des réunions et différents ateliers au siège de l’AFMI, la planification des rencontres sur le terrain pour réaliser un diagnostic sur l’état des lieux, un accompagnement de proximité, encadrement et organisation des femmes pour bien encadrer  leurs dossiers pour financement de leurs projets dans le cadre des microprojets cofinancé par le HCEFLCD et l’INDH. La proposition des idées de  projets a été réalisée en concertation directe avec la population locale.

2.3- Compagne de sensibilisation au tour du Site RAMSAR d’Afennourir:

Cette mission a été entamé par les animateurs avec l’assistance des membres du bureau de l’AFMI est pour le but de :

  • Sensibiliser et encadrer la population à la préparation et à la création d’une AGS.
  • Information et sensibilisation de la population à la conservation de la biodiversité et à la lutte contre la pollution.
  • Communication de l’AFMI : Sensibilisation et information de la population.
  • Renforcement des capacités de gouvernance des acteurs locaux, en priorité les AGS, et les autres Associations, Coopératives et collectivités locales.
  • Rencontrer la population riveraine du lac pour réaliser un diagnostic participatif afin d’identifier leur besoin.

2.4- Atelier de réflexion sur le Plan Maroc Vert :

Un atelier de réflexion rassemblant tous les acteurs actifs sur le territoire a été organisé en collaboration avec la Direction Provincial de l’Agriculture. Les principaux objectif révoquée atelier sont :

  • Informer les acteurs sur les projets agricoles envisagés dans le cadre du programme du Plan Maroc Vert, et sur  les facilités d’investissement offertes aux organisations paysannes en associations et coopératives.
  • Inciter les acteurs locaux à travailler en collaboration et en coordination aux  actions territoriales dans le cadre d’une bonne Gouvernance.

2.5- Sessions de formation :

L’Université Al Akhawayne a organisé en partenariat avec la Province d’Ifrane (cellule INDH) une série de formations au profit des Associations actives sur le territoire. Chaque Association est engagée de faire un suivi à un groupe de cinq Associations sur les thèmes abordé et les modules traités, c’est dans ce cadre que l’AFMI a été parmi les bénéficiaires selon son rôle de facilitateur entre tous les autres acteurs, en particulier avec les AGS.

Des sessions en gestion financière, planification stratégique et montage de projet sont des thématiques soulevées au centre de développement communautaire d’Azrou.

Une formation continue organisée en partenariat avec l’AFMI et animée par Pr QARRO Mohamed, au profit des agents de développement et responsables des communes rurales : Du 7 au 10 janvier 2013 à l’Université Al Akhawayan Ifrane.

Thèmes développés :

  • Le développement durable : fondements, principes et composantes
  • Management participatifs des projets sociaux
  • Les potentialités de la région et possibilités de mise en valeur dans le cadre du développement humain
  • Résultats des expérimentations/actions menées dans le cadre des projets de développement CRDI, AFMI, etc

Des discussions en rapport avec le rôle que les acteurs locaux et les institutions sont appelés à jouer dans les nouvelles missions du développeur ont été nombreuses. Ensuite, l’intérêt a été porté sur la présentation et à la discussion du processus de concertation et de gestion partenariale des ressources naturelles avec les usagers des espaces naturels.

Les nouvelles méthodes d’approche de la gestion durable des ressources reposant sur la participation, la concertation et le partenariat ont fait leurs preuves en matière d’implication et de responsabilisation des populations locales.

La présentation des actions de développement et de gestion durable des ressources naturelles engagées dans le cadre de contrat de partenariat avec les populations locales au niveau de la province d’Ifrane a suscité beaucoup de discussions et d’intérêt. La présentation a axé surtout sur les opérations de dépressage, fertilisation des parcours et d’économie du bois –énergie en plus des actions concomitantes de développement durable.

Les sessions de formation continue étalée sur 4 jours a donné l’occasion aux participants de discuter ensemble des enjeux communs de la zone montagneuse et de partager les idées et les propositions de développement socio-économique et de gestion durable des ressources naturelles. En outre, la richesse des présentations leur a permis d’avoir une vision claire sur les résultats des actions menées dans des zones montagneuses similaires et l’importance d’une vision intégrée et partenariale dans le processus de développement durable. 

Les participants ont souhaité avoir d’autres sessions de formation sur les techniques de négociation et des ateliers pratiques sur le terrain sur l’identification et le montage de projets de développement socio-économique.

2.6-Organisation des réunions périodiques du Bureau Exécutif de l’AFMI

Organisation des réunions périodiques du bureau executif de l’AFMI pour évaluer les activités menées par l’équipe technique, et discuter les préparatifs relatifs aux differents evènements, dont notamment :

  • Discussion du programme de la visite de Mme l’Ambassadeur du Canada
    • préparatifs de l’Atelier régional sur l’éco-tourisme
    • Mise au point du planning des activités futures de l’Association
    • L’identification des bénéficiaires du projet de l’extension de la culture du safran selon les critères déterminés.
    • Participation de l’AFMI au Festival de Fantasia à Bekrit et festival Tourtit.
    • Valorisation des produits de terroir dans la Province.

2.7- Organisation des réunions du Conseil d’Administration de l’AFMI :

Les réunions du CA considérés comme une plate-forme de suivi et d’évaluation des réalisations du bureau exécutif et l’équipe technique, depuis sa création l’AFMI a organisé quatre réunions du Conseil d’Administration pendant lesquelles il a présenté les rapports morales et financiers de chaque année, en permettant aux différents collèges de contribuer à la planification des principales actions,

Les résultats acquis par l’association ont été jugés très satisfaisants et tous les membres participants aux réunions ont encouragé l’AFMI à continuer sur sa lancée et de pouvoir agir sur le terrain selon les priorités du service forestier local.

2.8- Création d’une fédération des AGS:

L’AFMI a initié la création d’une fédération des Associations de Gestion Sylvopastorale, un rassemblement de 9 AGS et une Coopérative forestière s’est tenu au siège de l’AFMI pour la nomination d’un comité préparatoire qui va s’occuper des préparatifs de l’assemblée générale, Mr le Président de l’AFMI a proposé un statut pour l’étude et la validation par les membres de la fédération et les animateurs ont assuré la coordination entre tous les membres.

2.9- Participation aux ateliers de formation Photovoice:

Cuso international, VSO Cameroun et le Réseau Africain de Forets Modèles (RAFM) ont fait appel àPhotovoice pour amener les bénéficiaires à participer au suivi et à l’évaluation, à la planification des programmes et à la prise de décisions. Cette méthode s’est avérée particulièrement utile au sein des Forets Modèles et dans d’autres contextes ou les intervenants doivent collaborer pour parvenir à un développement durable.

Photovoice est une méthode de recherche-action participative qui combine photographie et changements sociaux. Les organisateurs remettent des appareils-photo numériques aux participants afin qu’ils prennent des photos et discutent de différents enjeux, de leurs difficultés, des possibilités qui s’offrent aeux et des impacts possibles. Avoir une image comme point de départ permet d’accroitre la participation de ceux qui ne prennent pas habituellement la parole. Ce sont les participants qui dirigent la démarche en discutant de leurs photos, en bâtissant une vision commune, en élaborant des plans d’action, en allant chercher de l’aide et en évaluant l’impact de leurs projets.

Les ateliers de formations ont été déroulés à Kribi, une ville touristique littorale avec la participation des représentants de différentes Forêts Modèles dans le monde (Inde, Philippine, KostaRika, Handora, Bolivia, Rouanda, Kongo, Maroc, Canada, Croatie Cameroun….) dont l’objectif est de former les animateurs afin de faire l’adaptation de ce contexte dans leurs payés.

  • Participation à la  Formation sur l’Eco-tourisme

 Au long de cette formation  qui a duré quatre jours 30/10 au 2 /11/ 2013 au Parc National d’Ifrane sous le thème « mise en réseau des ambassadeurs touristique de la destination Azrou et Ifrane » des spécialistes dans le monde de l’éco-tourisme, des giteurs, des guides et des associations ont partagé leurs connaissances et leurs expériences professionnelles sur la gestion durable du territoire, la valeur des écosystèmes, la bonne gouvernance et la participation sociale dans la gestion du territoire et l’inventaire des ressources naturelles. Ce qui a permis aux assistants de connaitre les progrès récents dans ces domaines, d’échanger des solutions locales à des problèmes globaux et d’établir un réseau de contact et de travail en équipe.

  • Participation aux activités des ONG(s):
  • Participation du Président de l’AFMI à l’atelier régionale sur les directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers pour présenter les orientations et les initiatives régionales pertinentes du 04 au 06 juin 2013 dans le but de i) Discuter et analyser l’application des principes directives dans un éventail de pays et dans divers contextes de travail ; ii) Discuter, identifier et proposer des actions et les voies à suivre pour mettre en œuvre les lignes directrices et d’améliorer la gouvernance de la tenure des terres, des pêches et des forêts ; iii) Etablir des liens avec des initiatives existantes pour créer des réseaux régional et national.
  • Participation à une série de formation organisée sous la direction de Monsieur le Gouverneur de la Province d’Ifrane, le Département des Affaires Sociales (DAS), au profit des  Associations et Coopératives de la province d’Ifrane. la première formation a été consacré aux approches participative, genre et environnementale, Chaque association et chaque coopérative a présenté son point de vue, et comment elle va améliorer ses méthodes de travail en intégrant ces approches dans ses différents plans d’action et de développement. En ce qui concerne l’AFMI, l’animateur a noté que la stratégie de l’association repose sur des approches novatrices pour la gouvernance des projets territoriaux et dont ces trois approches y sont intégrées. A titre d’exemple, des projets réalisés et en cours d’exécution ont été donnés (fours améliorés, Chauffes eau solaires, Safran). Ces exemples ont motivé la formatrice à visiter le siège de l’AFMI, à la fin de la session, et de rencontrer quelques membres de Bureau Exécutif de l’AFMI pour avoir plus d’informations à ce sujet.la deuxième sous le thème « les procédures de l’Initiative Nationale pour le développement humaine » le but  de cette  formation est d’aider les coopératives et les associations  à comprendre l’importance du travail séquentiel, sur le plan commercialisation et productions. La troisième sous le thème  « le cadre juridique et institutionnel des porteurs de projet générateurs des revenues : création des associations, des coopératives, et des GIE  » Le but  de cette  formation est de sensibiliser et aider les participants à bien comprendre l’importance de l’intérêt du regroupement et de constitution d’unions et de fédérations, sur le plan commercialisation et productions au terme de cette formation les participants vont :
  • Faire une comparaison entre une association et une coopérative et  décider de la forme d’organisation voulu, posséder des arguments pour convaincre les adhérents pour  se grouper en union ou en GIE.
  • Connaître les organes de la coopérative. Et  les règles à respecter pour créer une coopérative pour  maîtriser son meilleur  fonctionnement. Les procédures pour la création des associations et la meilleur stratégie afin d’unir plusieurs associations ou coopérative  en  unions ou  fédération ou  groupement d’intérêt économique.
  • Le cadre juridique et procédure de constitution du groupement d’intérêt économique
  • Participation à la journée d’étude organisée par l’Association Eau et Energie pour Tous, afin de diminuer la pression sur les ressources naturelles pour une gestion durable
Axe 2 : Gestion des ressources naturelles  
  1. Présentation :

Une gestion raisonnable des ressources naturelles est une gestion qui permet à ces ressources de se renouveler et d’être conservées de manière pérenne, sans être menacées par la surexploitation, dans ce cadre est vu l’importance de cet axe stratégique l’AFMI a menée plusieurs activités très importantes, en lien direct avec la gestion des écosystèmes forestiers. Il traite l’une des questions majeures pour le développement durable du territoire : les rapports entre pastoralisme et forêt. Il aborde aussi le thème central de la gestion des ressources forestières, aussi bien pour la partie du domaine public, forestier, du territoire que pour la partie privée.

  • Aménagement et gestion des forêts et parcours :

2.1- Réalisation des études :

Pour offrir une bonne connaissance au territoire dont elle intervienne, et pour faire un état des lieux, l’AFMI à réaliser plusieurs études, la première nommé  Enjeux sylvo-pastoraux (Analyse et synthèse des études sur l’élevage et ressources pastorales dans la Province d’Ifrane, la deuxième Analyse et synthèse des études et approches en relation avec le domaine forestier de la Province d’ifrane, ainsi qu’une collecte de base de données SIG(Système d’Information Géographique).

Dans le même cadre plusieurs études ont été réalisés :i) Analyse des potentialités pastorales de la Province d’Ifrane ii) la biodiversité à Ifrane iii) Analyse des expériences et guide de gestion concentrée vi) diagnostic de l’état des zones humides de la Province d’Ifrane v) les dépressages du chêne vert et gestion durable du bois énergie.

2.2- Aménagement du parcours :

Un programme coopératif en cours entre le Service forestier des Etats-Unis (USFS) et le Haut Commissariat marocain aux Eaux, aux Forêts et à la Lutte contre la Désertification (HCEFLCD) vise à prévenir le surpâturage en développant un programme pilote d’aménagement des parcours en coopération avec une association de pâturage locale afin de renforcer la capacité des gestionnaires forestiers à gérer les terres de pâturage et à encourager un processus de planification participative. Du 5 au 10 décembre 2011, une équipe USFS se composant de deux spécialistes de l’aménagement des parcours, d’un éducateur universitaire en vulgarisation coopérative et d’un spécialiste des Programmes Internationaux, ont apporté un soutien au (HCEFLCD) à mesure qu’il mettait en oeuvre la première formation internationale à l’aménagement des parcours et le stage d’application (RMTA) au Maroc avec l’association du programme pilote. En outre, les formateurs, les directeurs HCEFLCD et l’USFS ont révisé le plan de travail du programme pilote qui a été élaboré en septembre 2011, afin de continuer à consolider la mise en œuvre d’un nouveau plan de gestion pour la zone pilote. La formation RMTA renforce la compréhension commune entre les utilisateurs des terres et les gestionnaires des terres qui s’engageront dans des consultations de planification de l’aménagement afin d’élaborer un projet de plan à mettre en œuvre au printemps. Le stage a été extrêmement réussi. Les éducateurs composant l’encadrement de la formation. La participation de l’AFMI a cette action en matière de formation et d’animation d’ateliers de sensibilisation et de concertation.

Plusieurs sessions de formation et de concertation s’est tenu au siège du Parc National d’Ifrane, les assistants techniques ont examiné l’état d’avancement du plant de gestion du parcours, des méthodes pratiques sur le suivi d’évolution du terrain ont été expliqué aux participants afin d’assurer la viabilité du projet.

L’équipe de l’USFS (service forestier des USA) se réjouit de la poursuite du programme de gestion des parcours à Azrou et apprécie l’opportunité de continuer à travailler avec ses homologues marocains. Ce fut un privilège pour l’équipe du service forestier de partager des expériences et des stratégies pour faire progresser la gestion durable des terres de parcours et de participer aux réunions de planification stratégique à long terme.

Suite aux séries de réunions des membres du comité de pilotage du programme d’amélioration pastorale, une sortie sur le terrain en présence des représentants de différents partenaires, a eu lieu le 03 Avril 2013 sur le parcours des Ait Arfa de Tigrigra. L’objectif de cette mission est la mise en place de transects permanents pour le suivi de la végétation dans la zone pilote de pâturage. La formation comprenait l’établissement à long terme des points de contrôle de la végétation dans la zone pilote afin d’obtenir des données de référence sur la végétation du site. Une fois que les changements  dans la gestion des pâturages sont mises en œuvre, les données seront collectées deux fois par an pour montrer les changements dans les tendances de croissance de la végétation au fil des années.

2.3- Adapting Mediterranean forest to climate change: voir rapport narrative correspondant

5.4- Encadrement de l’opération de dépressage :

Parmi les actions les plus remarquable sur le territoire, l‘opération de dépressage participatif du chêne vert sur la parcelle 37 de la forêt d’Azrou entamé avec la participation de 50 bénéficiaires de l’AGS dont 8 femmes. Cette activité encadré par le Directeur Provincial des EF avec ses collaborateurs (12 Personnes), le Directeur du PNI et ses collaborateurs (4 Personnes) et le Président de l’AFMI avec les animateurs (4 Personnes) a durée pendant 2 heures sur une superficie de 25 ha et le volume de bois de feu prélevé a estimé à 160 stères. 

5.6- Dynamique des ZNP Biologique voir rapport du T correspondant

5.7-Etude sur la dynamique sociétale en collaboration avec l’ENFI

Le projet d’aménagement et de protection des massifs forestiers de la province d’Ifrane, a mis l’accent sur l’importance de la responsabilisation de la population et l’adoption d’un système de gestion participative des ressources naturelles à travers l’organisation de la population. Ainsi, l’étude pastorale de la province d’Ifrane a fait ressortir 22 unités ethno-spatiales qui sont les vraies unités de gestion du territoire pastoral, correspondant aux fractions ethno-administratives. Au niveau de ces structures détentrices du droit d’usage sur le terroir forestier, sont créés des organisations communautaires de base (Associations, coopératives sylvo-pastorales), constitués d’éleveurs appartenant au même lignage, capables de se plier ensemble à une discipline stricte et de mettre en application les technologies devant apporter les progrès en matière d’élevage et de gestion durable des forêts et de parcours.

L’équilibre entre les besoins de l’Homme et les potentialités du milieu est nécessaire pour la gestion durable des ressources naturelles. Cet équilibre longtemps maintenu par une gestion traditionnelle, régie par un équilibre agro-sylvo-pastoral, connait aujourd’hui une dynamique régressive accélérée. Dans ce cadre, une étude est engagée avec la collaboration de l’Ecole Nationale Forestière d’Ingénieurs de salé et exécuté par un ingénieur –doctorant (Mlle Imane Hamzaoui).et qui se propose de :

  • analyser les modes de gestion territoriale pratiquée par les organisations moderne et traditionnelle en relation avec les différentes ressources naturelles,
  •  étudier des rôles et fonctions des nouvelles organisations modernes en référence à ceux des organisations traditionnelles,
  • analyser l’impact de la gestion communautaire sur la gestion durable des ressources naturelles et la dynamique spatiale au cours du temps.
  • Conservation de la biodiversité et lutte contre la pollution :

6.1-  Compagnes de sensibilisation de la lutte contre la pollution:

Pour la réalisation du programme de sensibilisation contre les effets de la pollution liquide et solide, une convention de partenariat a été signée avec le Ministère de la Santé sous le thème « Compagnes de sensibilisation sur les dégâts de la pollution » relatif à tout le territoire de la Province,  au profit du grand public ainsi que  les visiteurs des sites touristiques et hydrologiques (source, lac, rivière…), les écoliers, les Associations, les Coopératives et les enfants des colonies de vacances.

Les objectifs de la convention :

  1. Contribuer à la sensibilisation dans le domaine de la nutrition et l’hygiène.
  2. Contribuer à la sensibilisation sur la lutte contre les vecteurs de maladies comme les moustiques et les rongeurs.
  3.  Contribuer à la sensibilisation sur le traitement des déchets et des eaux usées.
  4.   Sensibiliser les gents sur les dégâts de la pollution sur les forêts, les lacs et les cours d’eaux.
  5.  Sensibiliser les gents sur l’impact des matériaux médicaux utilisés sur la nature.
  6.  Sensibiliser les enfants des colonies de vacances et les visiteurs des sites touristiques sur la propreté et la tranquillité des sites visités.

La validation du plan d’action par le bureau de l’AFMI a permis à  l’équipe technique de réaliser la première journée de la campagne de sensibilisation. Cette première  activité a été lancée le vendredi 27 janvier 2012, à l’occasion de 41ème anniversaire de la journée mondiale des zones humides dans une école proche du lac DayetAoua.

Après la réussite de la première activité, une série de réunions organisées avec les représentants des Délégation Régionale et Provinciale de la Santé, afin de clarifier le planning d’activité et les contributions des deux parties.

Le lancement de nouvelles campagnes au niveau du Site RAMSSAR Afennourir, la zone montagnarde d’Ait Lias, oued Guigou et Ain Lahnache, a été marqué par la participation des écoliers et la population locale et en collaboration avec les Associations locales (AGS), Délégation Provinciale de la Santé, la Délégation Provinciale du Ministère d’Education Nationale, le Direction Provinciale des Eaux et Forêts, les Communes et les autorités locales. Le nombre des bénéficiaires atteindre 300, avec différentes actions : Ateliers de concertation, ateliers de dessin, jeux et compétition et campagnes de propreté.

  • Participation à la 3ème Semaine des FM :

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan stratégique et vu le grand intérêt qu’elle accorde aux questions environnementales a l’échelle local, régional et globale ; l’AFMI à participé aux travaux de la troisième semaine forestière méditerranéennes  (III SFM) qui à eu lieu à TLEMCEN en ALGERIE du 17 au 21/03/2013, sous le thème « les forets méditerranéennes au service du développement durable des territoires : quelles stratégies d’atténuation et d’adaptation aux changements globaux ? »

Objectifs de la 3e SFM :

1. Renforcement des échanges et des synergies entre acteurs concernés par la gestion intégrée des espaces boisés méditerranéens ;

2. Présentation, discussion et partage de l’état des forêts méditerranéennes ;

3. Présentation, discussion et partage du projet de Cadre Stratégique pour les Forêts Méditerranéennes(CSFM) : Orientations politiques pour la gestion intégrée des Ecosystèmes Forestiers dans les territoires Méditerranéens ;

4. Présentation, discussion et partage d’une proposition de feuille de route sur les Mécanismes Innovants de Financement (MIF) ;

5. Adoption d’une Déclaration de Tlemcen intégrant les éléments clés du CSFM et les principales conclusions issues des discussions de la troisième semaine forestière méditerranéenne (III SFM) ;

6. Concertations avec les principaux bénéficiaires potentiels des biens et services fournis par le secteur forestier (agriculture, eau, énergie, environnement, tourisme, etc.) en vue de prendre en compte leurs attentes et leurs actions dans les orientations stratégiques du secteur forestier dans les pays méditerranéens.

6.3 – Participation au séminaire scientifique organisé par EFIMED:

     La semaine EFIMED 2012 englobe la conférence finale AGORA, la réunion annuelle d’EFIMED : “Vers un espace de recherche forestière méditerranéenne” et le séminaire scientifique : “Les femmes faisant une différence : Les femmes de la science et de l’innovation travaillant à la gestion durable des ressources naturelles et à la gouvernance dans la région méditerranéenne “. tenu du 12 au 14 Juin 2012 à Tunisie.

     Ce séminaire a constitué une base de réflexion sur les modalités de gouvernance des ressources naturelles permettant d’échanger sur les difficultés rencontrées dans la gestion de l’utilisation des ressources et des espaces et les différentes façons de les contourner. Le séminaire a également offert l’occasion pour un échange fructueux avec les participants venant de divers pays (de l’Espagne, du Maroc, de l’Italie, de l’Algérie, de la France, du Liban, de la Syrie, de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis, de la Turquie, de la Croatie, l’Allemagne, de la Bulgarie, du Portugal et de l’Australie) en matière d’articulation entre la recherche scientifique et l’action de développement, et d’égalité de chance entre les sexes dans l’accès aux filières scientifiques et techniques, et plus particulièrement aux postes de responsabilité et de décision dans ces domaines. Cette rencontre a permetté aussi de mettrel’accent sur les stratégies qui font la différence en matière de gestion des RN afin de repartir avec des solutions « clés » à même d’instaurer de meilleures pratiques de gestion.

  • La visite du groupe Yéménite

Dans le cadre de la mise en œuvre  de la convention signeé entre l’AFMI et l’ENFIdans le but de créer des synergies de compétences afin d’apporter une valeur ajoutée dans les actions de développement et de gestion conservatoire des écosystèmes forestiers, un groupe venu de Yemen a visité l’AFMI le 18 et 19 sepetembre

2013 afin d’avoir une idée sur le rôle que joue l’afmi dans le développement durable et la protection des ressources naturelles de la région, leur visite était une opportunité pour l’afmi afin d’accroitre son expérience dans le domaine de la protection de l’environnement et dans l’amélioration de plusieurs situations des familles vivant dans les montagnes et tout prés des forêts,  le programme de la visite été comme suit :

  1. Visite au Parc National d’Ifrane .
  2. Visite de l’écomusée du Parc National d’Ifrane
  3. Visite de la Coopérative Achifaee à Bensmim et la source Ain Bensmim
  4. Visite du Centre d’élevage de la truite à RassElma
  5. Visite du Four amélioré et le chauffe-eau solaire à Ain Marsah
  6. Circuits touristiques des lacs
  7. Visite de l’accro cèdre à Michlifen
  8. Visite du site touristique Moudmame.

Enfin le représentant de l’ENFI, encadrant de la tournée du groupe Yemenites ont exprimé leur satistafaction de cette visite ou ils ont beaucoup apprécier et souhaite revenir une autre fois afin de réaliser ce qu’ils ont assimillé.

  • Gestion des ressources en eau :

7.1. Etudes de synthèse et de capitalisation

Six d’études ont été lancés par appel d’offres restreint relatives aux thèmes suivants :

  1. Gestion des ressources naturelles
    1.  La charte pastorale ;
    1.  La conservation de la biodiversité et la lutte contre la désertification ;
    1. La gestion des ressources en eau ;
  2. Valorisation et promotion des produits du terroir.
  3. Etat des lieux et proposition de réglementation.
  4. Energie alternative.
Axe 3 : Energie et habitat

 

  • Présentation :

Cet axe d’intervention est l’une des originalités de l’AFMI. Il s’est imposé de lui-même dans la mesure où le thème de l’énergie traversait toutes les discussions préparatoires à la définition de la stratégie. Il traduit aussi et surtout l’une des préoccupations majeures des populations aussi bien rurales que citadines de la Province pour qui la question du chauffage et de l’approvisionnement en bois est centrale, vitale. Tandis que l’approvisionnement en bois est difficile et représente une part très importante du budget des ménages, les maisons sont mal isolées, aussi bien à la ville qu’à la campagne, et le problème est donc non seulement économique, mais aussi sanitaire, et social.

Là encore les actions de sensibilisation représentent une partie importante des activités programmées, prenant parfois des formes originales : comme l’organisation de concours à projets innovants. Les activités comprennent aussi des études, en raison du caractère nouveau et technique des questions abordées, mais aussi des projets pilotes à caractère démonstratif dont on attend un effet boule de neige sur le territoire : projets au niveau des entreprises mais aussi au niveau des communautés, pour l’introduction d’innovation en matière d’énergie et d’habitat sur le territoire.

Une autre caractéristique enfin des activités programmées dans cet axe est d’identifier de manière très précise certains publics cibles pour les actions de sensibilisation, de formation ou même les projets pilotes, afin d’optimiser l’efficacité des interventions de la forêt modèle au niveau de la province. C’est ainsi que certaines activités sont « ciblées » femmes, d’autres entreprises, d’autres communautés locales (douars, communes rurales, …), mais aussi fabricants, artisans, commerçants et autres producteurs ou distributeurs de matériels de chauffage.

  • Economie etGestion durable des sources d’énergie:
  • Four amélioré Multi-usage :

Problématique:

Le chauffage, combiné à la cuisson du pain représente plus85 % de la consommation totale de bois de feu. Une amélioration des foyers et des systèmes de combustion pourrait permettre de réduire environ de moitié la consommation de bois. C’est cette consommation rurale qui constitue l’enjeu le plus important de la question du bois-énergie et qui pose le problème le plus complexe à résoudre pour y apporter des solutions.

Le diagnostic réalisé sur la consommation des fours traditionnels a révélé qu’uniquement la cuisson du pain nécessite une consommation moyenne de 40 kg/ jour en montagne et de 24 kg/j en basse altitude. Ceci en plus des risques de maladies auxquels sont exposées les femmes par le fait que les fours traditionnels à pain sont à l’extérieur des maisons.

Objectifs

Les objectifs de cette action visent (i) la  réduction de la pression énergétique sur les forêts, (ii) la réduction de la consommation de bois de feu et amélioration  de l’efficience énergétique et (iii) l’amélioration des conditions de la femme rurale. Ces objectifs sont fixés sur la base de l’hypothèse que l’amélioration des fours et des systèmes de combustion pourrait permettre une réduction importante de la consommation de bois. 

Projet

Dans le cadre de son programme stratégique, l’association forêt Modèle d’Ifrane (AFMI) a initié, en étroite collaboration avec le HCEFLCD, une technologie de four  amélioré, multi usage et peu consommatrice en combustible ligneuxa été développée.

Résultats

Une trentaine de fours ont été distribué, à titre expérimental, aux ménages représentant les différentes zones de la province, depuis la basse altitude jusqu’à la haute montagne. Les résultats présentés représentent la consommation de bois de feu du four amélioré (M3), simultanément, pour trois postes : la cuisson du pain, le chauffage de la chambre, la cuisson du repas (marmite), le chauffage de l’eau ainsi que d’autres besoins secondaires.

La nouvelle technologie a permis la réduction de la consommation de bois de feu, d’après les résultats de suivi réalisé par l’AFMI, avec des taux forts importants :

PosteZonesTaux de réduction %
PainHaute altitude87,3
Moyenne  altitude83,33
Moyenne85,32
Chauffage/ repasHaute altitude62,5
Moyenne  altitude76
Moyenne69,25

Appropriation et diffusion de la technologie

Suite au succès rencontré par cette technologie de fours multi-usage (M3) le Haut commissariat aux Eaux et Forêts et la lutte contre la désertification (HCEFLCD) a réalisé dans le cadre des ses programmes annuels la fabrication et la distribution des fours aux usagers des forêts de montagnes avec 40 exemplaires en 2012 et 320 exemplaires en 2013. Dans le même esprit le HCEFLCD a pu inscrire, dans le cadre des budgets de compensation des mises en défens alloués aux Associations sylvo-pastorales, la fabrication de 20 exemplaires par chacune d’elles.

  • Organisation d’un atelier sur les chaudières améliorées :

Une journée d’étude a été organisée par l’AFMI en partenariat avec le Centre de Développement des Energies Renouvelable, le Parc National d’Ifrane et Paece corps. Cette journée a été consacrée aux propriétaires des hammams comme un des grands consommateurs du bois. L’objectif est de présenter les atouts des chaudières améliorées et sensibiliser les concernés à l’importance de la chaudière améliorée dans l’économie de bois d’énergie.

  • Organisation d’une journée d’étude

Après l’accueil des participants, l’ouverture de la journée a été lancée par Mr El Hassan ABBA qui a précisé le cadre de cette activité, avant de céder la parole au Président de l’AFMI, Pr Mohamed QARRO, qui a souhaité la bienvenue à tous les participants et les a remercié de leur aimable présence. En mitant l’accent sur les efforts déployé par l’AFMI en matière de communication, information sensibilisation et concertation sur les nouvelles approches d’exploitation des ressources naturelles.

Dans son mot d’allocution le Directeur de planification et des systèmes d’informatique de la coopération au HCEFLCD a parlé de la stratégie d’aménagement des fortes, l’économie d’énergie et les énergies renouvelables et leurs impact sur la gestion durable des ressources naturelles.

A son tour Mr le Président du Conseil Provincial a donné un aperçu sur les problèmes autour de ce sujet, en sollicitant tous les acteurs à converger leurs efforts pour réduire la pression sur les ressources naturelles, en gardant la satisfaction des besoins des usagers.     

Le Directeur de l’ENFI a traité la problématique du bois d’énergie et le lien avec le développement durable. Il a souhaité la participation de toutes les administrations les collectivités locales et les organismes ayant les mêmes préoccupations, en proposant l’appui de l’ENFI comme institution de recherche en matière de développement des énergies renouvelables.   

Le représentant de la Direction régionale des Eaux et Forêts a visé la capitalisation des expériences des projets menée depuis 15 ans dans des zones similaires. Il a précisé le problème de chauffage au niveau d’Ifrane plus que la cuisson en demandant d’améliorer l’isolation des habitats, l’encouragement des énergies renouvelables et de prendre en considération les habitudes des villageois dans le chauffage et la cuisson. 

Le Directeur Provinciale des Eaux et forêts a parlé de la demande qui dépasse de loin l’offre de la forêt en bois d’énergie, en citant quelques facteurs détraquent les systèmes forestiers particulièrement le surpâturage extensif.

Une cinquantaine de personnes ont été assisté aux activités de cette journée, la couverture des médias à travers la chaine télévision « Al oula » et la presse locale.

Lors d’une analyse approfondie, le Président de l’AFMI – Pr Mohamed QARRO – a parlé d’une démarche piloté par AFMI, s’est le développement d’un prototype de four amélioré multi-usages, en partenariat avec le centre de recherche forestière. Il a souligné que les résultats obtenus à travers le suivi sur le terrain ont été analysé en 4 étapes :

  1. Diagnostique sur la consommation des systèmes traditionnels aux prés des familles identifier en concertation avec les AGS.
  2. Teste du premier four au niveau de la montagne avec des réparations localement.
  3. Distribution de 22 fours dans différentes zones avec un suivi de proximité.
  4. Amélioration et adaptation au contexte locale.

Dans cette présentation l’intervenant a signalé que l’AFMI a donné beaucoup d’importance à cet axe, et que les membres de l’équipe technique ont été mobilisés pour réaliser les enquêtes, la distribution des fours et le suivi sur les lieux avec la supervision des membres du bureau de l’AFMI. 

Le comité organisateur a produit une vidéo, enregistrant tous les étapes, pour contribuer à rendre visible les résultats obtenus sur le terrain et à faire entendre des témoignages des bénéficiaires. Avant de procéder à une cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre l’AFMI comme organisme qui représente la société civile et l’ENFI concéderai comme station de recherche.

  1. Brevetage du four AFMI-M3

Dans le cadre de la protection de notre propre prototype de four, plusieurs entrevus direct ont été entamées avec  l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale(OMPIC), sous la supervision de Mr Elhassan ABBA, pour la  préparation du brevetage du four AFMI-M3 qui  contribue  à la réduction du taux de consommation de bois et au même temps diminue l’impact  sur les ressources naturelles de la Province.

  • Formation des ferronniers 

Suite aux recommandations retenues des réunions avec la fédération des AGS, une session de formation technique au locale de l’AFMI, au profit de la coopérative Oued Ifrane des ferronniers, avec la participation du Président de la fédération et  le développeur du Modèle M3. Les membres de la coopérative oued Ifrane  ont confectionné deux modèles de fours avec des modifications importantes au niveau de la consommation, le design et les composantes. ce qui a suscité un grand intérêt du président de l’AFMI.

  • Chauffes eaux solaire :

Dans le cadre de l’axe stratégique Energie et Habitat, l’AFMI a installé neuf chauffes eaux solaires au niveau des mosquées de la province d’Ifrane. Une analyse de l’évolution  de la température de l’eau a été effectuée sur deux sites durant  l’année 2012-2013. Les mosquées ayant fait l’objet du suivi des températures sont :

Localité 1 : Adghagh, commune Tizguit, province Ifrane

                                         Localité 2 : DayetHachlaf, commune DayetAoua, province Ifrane

Résultat de l’expérience dans la localité Adghagh

Tableau 1: Les températures journalières  des chauffes eauxinstallé à Adghagh, (Année 2012-2013)

Référence de lectureMinimumMaximumMoyenneErreur st de la moyenneEcart typeVariance
4 :00 AM408873.21431.1933210.93692119.616
8 :00 AM489270.57141.2192611.17472124.874
12 :00 AM509878.71431.5294614.01769196.496
16 :00 PM4410086.21431.3080011.98802143.713
20 :00 PM4210083.50001.3044211.95524142.928
24 :00 PM409277.42861.2708711.64773135.670

Source : Lecture journalière du thermographe installé sur le chauffe-eau

Figure 1 : Température en degré Celsius du chauffe à eau solaire à Adghagh

Conclusion 

-Des températures moyennes entre 70 et 86 degré Celsius sur toute la période

– Des températures moyennes entre 40 et 80 degré Celsius sur la période de la première quinzaine d’avril puis une augmentation de température significatif à partir du 15/04/ pour enregistrer des valeurs entre 60 et 80

-Les valeurs des écarts types sont d’une variation très légère avec une exception pour les valeurs de Midi

-La prière du vendredi n’a pas d’effet sur la température d’eau enregistré

Tableau 2: Les températures journalières  des chauffes eau installé à DayetHachlaf

Référence de lectureMinimumMaximumMoyenneErreur st de la moyenneEcart typeVariance
4 :00 AM4484731.101278.1672366.704
8 :00 AM308870.25451.5167311.24840126.527
12 :00 AM649885.85451.225829.0909482.645
16 :00 PM709890.50910.987767.3254353.662
20 :00 PM669888.65450.992987.3641254.230
24 :00 PM50887941821.085788.0523564.840

Source : Lecture journalière du thermographe installé sur le chauffe-eau

Figure 2 : Température en degré Celsius des chauffes à eau solaire à DayetHachlaf,  commune DayetAoua, Province

Source : données enregistré par le thermographe

Conclusion

-Des températures moyennes entre 70 et 90.5 degré Celsius sur toute la période

– Des températures entre 60 et 100 degré Celsius sur toute la période

–La prière du vendredi n’a pas d’effet sur la température d’eau enregistré

Conclusion général :

Sachant que cette expérimentation a été conduite pendant la période caractérisée encore par des températures fraiches, les résultats sont encourageants et peuvent être élargi sur la totalité de la province d’Ifrane.

Emplacement des chauffes eaux solaires distribués dans la province  
LieuCRNombre
LARJAMTizguite1
ADGHAGH1
AIN MARSSA1
DAYET HACHLAFDayetAoua1
DAYET AOUA1
TOUMIYATTimahdie1
AIT GHANAM1
SANWALOeud Ifrane1
AZROUAzrou1
Axe 4 : Diversification et amélioration des revenus 


 

  • Présentation :

Cet axe d’intervention affronte l’une des problématiques centrales de la AFMI, sans résorption de la pauvreté, il est difficile d’envisager une gestion durable des ressources forestières. Toutes les activités programmées se concentrent donc sur le développement de nouveaux produits, de nouveaux savoir-faire pour non seulement produire plus mais mieux, et surtout vendre, les produits, le territoire, afin d’alléger les pressions des populations sur les ressources, mais aussi d’alléger le fardeau de la pauvreté sur les populations, et de tirer l’économie par le haut vers de nouvelles formes d’organisation des acteurs et de développement du territoire.

  • Organisation et promotion des filières :
    • Distribution des cantons :

L’Association Forêt Modèle Ifrane a piloté une activité génératrice de revenus au profit  des familles des zones montagnardes de la Province d’Ifrane, une cinquantaine de familles adhérentes aux Associations de Gestion Sylvo-pastorale ont bénéficié de cinq canetons chacune. Une série de réunions avec les Présidents des dites AGS ont été organisée au siège de l’AFMI pour identifier les familles bénéficiaires, puis l’AFMI a engagé tous les ressources humain et financière pour le déroulement des visites de distribution et de suivi au près des familles.

Afin d’évaluer les résultats de cette action un atelier de découverte et de dégustation du canard a été organisé au siège du Parc National d’Ifrane, avec l’assistance d’une centaine de personnes (éleveurs, Associations, Coopératives, Gîteurs, Administrations…).

Des présentations ont abordé les aspects de développement de la filière du canard, avec des explications sur les méthodes d’élevage de cette espèce par le gérant de la société Avicontrole. Un débat affectueux a donné l’occasion aux participants de s’interroger sur les étapes et les conditions nécessaires pour la réussite de cette démarche, et l’impact de cet élevage sur la préservation des ressources naturelles ainsi que l’amélioration des revenus des populations locales.

  • 2.1- Valorisation de la laine :

Pendant les dernières années, les conditions de vie des populations ont connu une forte évolution, le phénomène de sédentarisation accéléré des éleveurs,  fixation des troupeaux en montagne dans des habitats non formelle et arrêt des mouvements de transhumance (perte progressive de la pratique de l’Agdal) a perturbé les systèmes de vie traditionnels (l’utilisation de la tente, tapis, djellaba…). Malgré que le taux élever de la production de la laine au niveau de la Province d’Ifrane, vu l’augmentation des investissements dans ce domaine qui constitué une activité vitale et économique (800 000 têtes selon la DPA d’ Ifrane), ce produit a égaré sa valeur. En outre, l’importation de nouveaux produits exotiques (Couton…) qui a dominé le et leurs insertions dans la vie quotidienne des populations locales avec une vigoureuse publicité. A cet effet, l’AFMI a procédé en partenariat avec la Direction Provinciale de l’Agriculture, a l’organisation d’une journée de réflexion sur la valorisation de la laine. Cette activité a rassemblé les différents acteurs da la Province d’Ifrane (Départements techniques, éleveurs, Coopératives…).

  1. Valorisation et promotion des Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM):

Evaluation de la biomasse par le suivi d’évolution de 3 catégories de la lavande sur 4 sites, au niveau de DayetAoua et Ben Smim dans la cadre d’une convention de partenariat entre l’ENFI comme institution de recherche et AFMI.

  • Développement de la culture des Plantes Aromatiques et Médicinale :

La zone de Timahdite est connue par la richesse et la diversité en matière des Plantes Aromatiques et Médicinales. Pour le développement et la domiciliation des espèces potentielles de la zone, l’AFMI a entamé un projet pilote relatif à la culture de certaines espèces dans un terrain de démonstration. La culture de pyrèthre et de Safran comme une plante à haute valeur a été testée, la première récolte a été assurée par l’équipe technique avec l’établissement d’un documentaire sur les différentes étapes de ce projet.

1-         Organisation d’un voyage d’étude Taliouine:

Dans le cadre de l’opérationnalisation de son plan stratégique, en particulier, l’axe relatif à la diversification et l’amélioration des revenus de la population, et veillant à assurer son rôle d’innovateur et de catalyseur du développement durable du territoire,  l’AFMI s’est lancée dans l’essai de projets pilotes ayant un impact positif sur la conservation des ressources naturelles et l’amélioration du niveau de vie de la population.

Parmi ces projets, on peut citer la mise en culture du Safran, sur une parcelle expérimentale  au niveau de la région de Timahdite, ladite expérience a été considérée une réussite pour l’AFMI et  la visite  aux safranières de Taliouine s’inscrit dans le cadre d’échange d’expériences et de partage de connaissances relatives aux techniques culturales de cette plante précieuse

  • Extension du projet Safran :

Donnant suite à l’expérience réussie du projet de la culture du safran au niveau de la commune de Timahdit (Ait Ghanem) qui a été menée par l’AFMI, l’idée de l’extension de ce projet vise l’amélioration des revenus de la population. A ce sujet, le bureau exécutif de l’association à procéder à plusieurs étapes et entre autres :

  • Réunion avec Mr le Gouverneur de la Province d’Ifrane le 11 Avril 2013, pour discuter les pistes de partenariat avec l’INDH et le Plan Maroc Vert,
    • Réunions: Avec la DPA représenté par le chef de service de la production animale et végétale pour préciser la contribution du Plan Maroc Vert : Ce programme peut assurer la subvention du projet en amant et en aval à partir de l’année prochaine, en suivant les règles et les procédures en vigueur. Une autre rencontre au niveau de la Province avec les membres de la cellule des AGR a abouti à des clarifications selon le manuel des procédures de l’INDH. l’identification des bénéficiaires à la charge de l’AFMI, la formation et le suivi évaluation des actions.  L’achat du matériel, des équipements et l’emballage à la charge de l’INDH avec une enveloppe budgétaire de 300.000 dh pour l’année prochaine  avec une contribution des bénéficiaires de 30% comme fond de roulement.
    • Organisation d’une journée d’étude sur le projet safran dans le but de sensibiliser la population sur la valeur ajoutée de ce projet, faire impliquer les partenaires de l’AFMI, et les acteurs locaux à cette démarche novatrice, ainsi qu’au lancement de l’appel à candidature des paysans intéressés par le développement de cette culture « culture pilote – démonstration ».
    • Identification des bénéficiaires selon les critères déterminés par le bureau de l’AFMI :

Les bénéficiaires retenus sont les suivants

Coopérative / AssociationBénéficiaireCommune
Coopérative Al AmalLaazizaLatmaniBen Smim
Coopérative AjjaboKhaddoujBooutaarite Ain leuh
Coopérative AlhassaniaAli MghoOued Ifrane
AGS.  AlhajjajMohammed QalluocheDayetAoua
AGS .  Ait HmmadAdghaghAlmokhtar AbbouTizguite
Coopérative AlmobadaraDriss ElghazouaniTigrigra
Coopérative AssafaeKhajokhadijaSidi el makhfi
AGS ait benhcineBaaliJoudarTimahdit
AGS ait BenhcineMarhoun MohamedTimahdit
  • Visites des terrains des bénéficiaires afin de s’assurer de la concordance du sol  aux critères convenable à la réussite de la culture du safran, la livraison des engagements aux bénéficiaires pour signature et légalisation et enfin pour les incités  à commencer la préparation du sol.
    • Une série des formations est prévue au profit des bénéficiaires afin de garantir la réussite  du projet, dont une a été  assuré par le secrétaire Général de l’AFMI qui a donné des notions de base aux bénéficiaires  sur les étapes et méthodes de la culture du safran.
    • la distribution des bulbes du safran aux bénéficiaires et partenaires de l’AFMI comme suit :

Le tableau suivant comporte les quantités distribuées aux différents bénéficiaires:

Coopérative/AssociationNombre de Sacsquantité (en kg)superficie (ha)Observations
Coop Al Amal329402350Les superficies ont été calculée sur la base d’un taux de quatre tonnes (4t) par hectare. Dans la réalité ce taux peut ne pas être toujours respecté par les bénéficiaires.
Coop. Ajaabo247001750
Coop.Alhassania (senoual)4412803200
AGS. Al Hajjaj3710802700
AGS .Ait MhamedAdghagh3410002490
Coop. Almobadara3911302830
AESVT260150
Parc National d’Ifrane13080
Eco-village – Al Akhawayn277801950
Total   =240700017500
  • l’AFMI a entamée des visites d’accompagnement et d’encadrement depuis la période de la plantation jusqu’au séchage du produit final à l’aide des séchwars distribué par l’association, pour chaque bénéficiaire, afin de respecter les conditions nécessaires pour ce type de culture.
  • La supervision de  l’état des terrains et de l’herbe néfaste. A ce sujet, une consultation avec le technicien agricole d’Alakhawyn pour trouver une solution pour le contrôle de ces mauvaises herbes
  • Mise en bouteille et étiquetage du produit final des coopératives, et la commercialisation du produit dans les différentes festivités et évènements locales (Miss Neige,..) et Régionale (SIAM 2014)
  • Promotion des produits du terroir : 

2.1-   Valorisation des PAM :

La principale activité des populations locales est le pastoralisme. La précarité et l’analphabétisme des populations les rendent insensibles face aux politiques de sauvegarde des forêts. La création de nouvelles activités génératrices de revenu va sûrement améliorer les conditions de vie des populations et ainsi réduire la pression sur les ressources naturelles forestières ou autres.

Vu l’importance économique des PAM pour la population locale et vu l’état de dégradation très avancé de quelques espèce, surtout le pyrèthre (Anacyclussp), l’AFMI a décidé d’agir, en collaboration avec l’ENFI pour le développement des espèces intéressantes chez les habitants.  L’AFMI a pu signer une convention de partenariat avec un agriculteur local de Timahdite en mettant à sa disposition 1 ha de terrain irrigable. Sur ce terrain la démonstration vise de démontrer aux populations locales l’intérêt de développement des espèces locales et introduite comme le safran présentant un intérêt commercial important.

A signalé que dans ce cadre, des sessions de travail ont été organisée avec plusieurs intervenants dans ce domaine : collecteurs, vendeurs, Coopératives féminine, instituts de recherche, acteurs de développement et Associations. Ce travail de coordination a abouti à l’accompagnement des projets des Coopératives et AGS, objet d’une convention de partenariat avec l’Agence de Développement Sociale qui œuvre sur un programme régionale.

  • Projet ADS

Dans le cadre de la convention de partenariat entre le Conseil Régional de MeknèsTafilalet, l’ADS et la Région du Centre en France, pour la mise en place d’un Programme de valorisation des plantes aromatiques et médicinales dans la Région de Meknès Tafilalet,une convention spécifique a été signée entre l’ADS, l’Association Forêt Modèle Ifrane et la coopérative Achefae dont l’objet est la réalisation d’un projet d’acquisition du matériel du production, du conditionnement et de la commercialisation des PAM.

Ledit programme comporte une formation au profit des membres de la coopérative susnommée.

  • Les bénéficiaires:Adhérentes de la coopérative Achéfae (8 Femmes de Ben Smim).
  • Lieu :Auberge dernier lion de l’Atlas à Azrou.
  • Date : Les 19 et 20 Septembre 2012.
  • Formateur : Mr Hassane GRECHE (Enseignant – Chercheur à Institut National des Plantes Médicinales et Aromatiques De l’Université Université Sidi Mohamed Ben Abdellah – Fès).
  • Thème : Techniques de commercialisation des PAM.
  • Objectif global de laformation : la formation contribuera au renforcement des capacités et des compétences des personnes bénéficiaires de la formation.

Déroulement de la session de formation :

ère Journée :

Le formateur a consacré la première journée pour discuter avec les femmes sur :

  1. le potentiel de la région en matière des plantes aromatiques et médicinales,
  2. la production annuel de la coopérative,
  3. la nature des produits,
  4. les prix de vente et les revenus générés par cette activité.

Par la suite, il a présenté un exposé détaillé sur les techniques de commercialisation des produits, en demandant aux femmes bénéficiaires de préciser l’activité la plus rentable pour elles (plantes séchées, eaux florales, couscous aromatisé par les PAM) afin de réaliser une étude de faisabilité technique et économique.

Une discussion fructueuse a été engagée sur les problèmes rencontrés par les femmes membres de la coopérative, dont la faible production en raison de la pression sur les ressources naturelles, la sécheresse et la concurrence des exploiteurs informels. En outre, la cueillette de certaines espèces  de plantes dont on n’utilise que la fleur, demande beaucoup de temps et d’effort pour des quantités très limitées.

La Coopérative Achifae produit des produits à haute valeur mais pour des quantités sont limités. La commercialisation se fait essentiellement lors des festivals, les visites des groupes au siège de la coopérative et la participation aux expositions nationales.

2ème Journée :

Après le diagnostic réalisé avec les femmes, la deuxième journée a été consacré à l’identification de la clientèle, un exercice pratique basé la manière à adopter pour l’entrée en contact, d’une adhérente, avec des agences de voyages spécialisées, afin de chercher les pistes de collaborations permettant la promotion des produits. Le formateur a présenté des méthodes de recherche sur internet des sites web permettant d’entrer en contact avec différentes utilisateurs de ce genre de produits. Il a discouru également sur la possibilité de produire des huiles pour le massage et le bien-être, avec projection d’un film documentaire illustrant les procédés de de production des huiles essentiels.

L’après-midi a été consacré au mode d’utilisation d’une distillerie. Le formateur a expliqué aux bénéficiaires le fonctionnement de cette machine, avec des suggestions pour plus d’assurance lors de démarrage de l’action.

Autres activités

  • Participation à la rencontre régionale sur le management territorial axé sur le terroir organisé par l’ADS qui a comme but : d’assoir une plateforme de discussion et d’échange sur la pratique du management territorial axé sur le terroir comme outil et approche de développement ; et d’appréhender les visions des acteurs locaux de la région Meknès Tafilalet pour la reconnaissance, l’identification, la valorisation et la promotion de leurs terroirs et produits de terroirs.
  • Participation aux activité de l’atelier de démarrage du Projet PAM, organisé par le HCEFLCD maître d’œuvre du projet sous le thème « Intégration de la biodiversité dans la chaine de valeurs des Plantes Aromatiques et Médicinales Méditerraniènnes au Maroc » cofinancé par plusieures partenaires (PNUD, FEM, HCEFLCD, MAPM,…).
  • Participation à l’atelier organisé par « Maroc Tassouik » sur le développement de la filère d’apiculture au siège de la Province d’Ifrane.
  • Participation au séminaire FAO sous le thème « les coopératives agricoles nourrissent le monde » dans le but de l’échange d’expérience entres les différentes acteurs dans le domaine du développement humain (Coopératives, ONG, Privé et Instituts de recherche…).
  • Participation à la première exposition des produits artisanale

Participation en tant que partenaire à la première exposition des produits artisanaux sous le thème « la qualité et la valorisation du produit pour le lancement économique ».  Organisé par l’association Akechmir, Au Complexe artisanale d’Azrou du 28 fevrierau 2 mars 2014, une occasion pour mettre en évidence le rôle important de l’AFMI dans l’encouragement des initiatives qui vise le développement durable  de la province

  1. Promotion du tourisme écologique durable :
  1. Identification des gîtes

Dans l’objectif de mettre en place une action intégrée permettant d’une part le soutien d’une population défavorisée, d’autre part la mise en place d’un programme touristique novateur axé sur le culturel, le spirituel et le solidaire encourageant les visiteurs à prolonger leur séjour et afin de réussir la phase préparatoire  du projet logements chez l’habitant à la province d’ifrane, plusieurs visites a été entamés(Dayt HACHLAF, Zaouit Ifrane, village Ougmas,Timahdit et Senoual) pour Déterminer et sélectionner les maisons ayant un fort potentiel touristique.

A l’issu de cette action, l’équipe technique, sous la supervision du vice-président de l’AFMI  en collaboration avec les Président des AGSont  identifiés les familles qui  ont appréciés l’idée  d’accueillir les visiteurs chez eux, mettant à leur disposition  plusieurs chambres  avec un confort adapté qui permettra  la découverte de la vie quotidienne des habitants, dans un esprit d’échange interculturel, L’équipe technique à accéder au montage des projets concernant ses gîtes pour être financer par l’INDH.

  • Identification du circuit de la grande randonnée :

Dans le cadre de la promotion du tourisme écologique, l’AFMI prévoie l’organisation d’une grande randonné à la cédraie d’Ifrane, A l’issu de cette action, Mme BOUZIANE a essayé de tracer le circuit de la randonnée qui valorisera le patrimoine écologique et culturel de la Province, en se basant sur les explications techniques de Mr Lahcen OUKANNOU et des suggestions de l’équipe technique.

Le circuit a été identifié comme suite :

1ére JourMICHLIFEN —————RAS ALMAA
Circuit à faire avec une pause chez les nomades sous des tentes berbères Déjouer à RAS ALMAA Diner et nuitée au Gite « charme,berbère, amazigh »
2éme JourOUGMES——–KHERZOUZA
Visite du majestueux cèdre Gouraud de 850 ans. Thé offert à MOUDMAME Déjeuner à AGDAL Diner et nuitée en bivouac à KHARZOUZA
3éme JourKHARZOUZA———-ZAOUIT IFRANE
Déplacement en bus à AFENOURIR Observation des oiseaux migrateurs et nicheurs dans le lac Déjeuner à ZAOUIT IFRANE Retour à MICHLIFEN
  • Participation et subvention des éditions du Marathon du cèdre :

La contribution à la promotion du sport de montagne et du tourisme naturel dans la région à travers la participation a plusieurs  éditions de Marathon du Cèdre qui vise la promotion économique et touristique de la région d’Ifrane, par le biais du sport. La promotion, en particulier, du tourisme de montagne et la vulgarisation des sports de montagne constituent les objectifs ayant motivé l’AFMI de contribuer à cette manifestation.

  • Organisation de l’atelier régional sur l’éco-tourisme :

 Dans le cadre de l’échange des expériences et du Savoir-faire des Forêts Modèles Magrébines, et pour le développent de l’éco-tourisme ; un atelier régional a été organisée, par l’AFMI au Parc National Ifrane, du 16 au 17 Mai 2013 sous le Thème « Potentialités et perceptives de collaboration entre les Forêt Modèles du  Maghreb ».

Cet évènement a connu la participation de trois représentants de la Forêt Modèle-Tlemcen en Algérie, Mr Nicola Secrétaire Général du RIFM, Mr Ricardo Secrétariat du RMFM, Mlle Sonia représentante de la Forêt modèle Urbino en Espagne et les différents acteurs et partenaires de l’AFMI.

Des recommandations ont été tirées, dont la nécessité du renforcement des capacités de différents acteurs dans le secteur de l’éco-tourisme et de définir une structure standard pour les hébergeurs avec le label FM. Aussi l’importance des supports informatiques dans le développement de l’éco-tourisme a été soulignée. Un rendez-vous a été fixé pour le deuxième Atelier qui se tendra en Algérie. Avant la clôture des travaux de l’atelier, Mr Omar Aissaoui a invité l’AFMI pour la participation à la fête de cerises qui sera organisé à Tlemcen au début du mois de Juin 2013.

Ainsi une visite de terrain a été réservée pour les participants contenant les principales réalisations de l’AFMI et la visite de quelques sites touristiques entre autres :

  1. Visite du complexe artisanal d’Azrou
  2. Visite de l’écomusée du Parc National d’Ifrane
  3. Visite de la Coopérative Achifaee à Bensmim et la source Ain Bensmim
  4. Visite du Centre d’élevage de la truite à RassElma
  5. Visite du Four amélioré et le chauffe-eau solaire à Ain Marsah
  6. Circuits touristiques des lacs
  7. Visite de l’accro cèdre à Michlifen
  8. Visite du site touristique Moudmame.
Axe 5 : Communication et mise en réseau  

 

Présentation :

Il s’agit d’un axe central, et stratégique pour l’AFMI, à plus d’un titre. Ses promoteurs et partenaires sont parfaitement conscients de l’enjeu que représente la communication. Et c’est la raison pour laquelle ils ont voulu en faire un axe de leur stratégie à part entière.

Enfin, les partenaires de la forêt modèle d’Ifrane ont parfaitement intégré également, dès le début que la vie en réseau fait partie des principes de base de l’AFMI : ils lui consacrent donc une part importante de leur stratégie et de leurs activités à travers cet axe.

  •  Information et sensibilisation de la population et des acteurs locaux :

6.1 – Journée de sensibilisation à Tifratine

A  l’occasion de la célébration de  La Journée mondiale de l’arbre, L’Association forêt modèle-Ifrane (AFMI)  a organisé le 19 mars 2011une journée de sensibilisationà la préservation des ressources naturelles, à l’école TIFRATINE à BAKRITau profit des élèves et de la  population locale en collaboration avec La Commune Rurale de SIDI EL MAKHFI.Quatre ateliers ont été animés en pleine aire par l’équipe technique avec l’encadrement et la supervision  des membres  du bureau exécutif de l’AFMI.

Le président de l’AFMI a assisté à  l’animation de l’atelier de concertation avec la population locale, en  définissant les stratégies de l’Association Forêt Modèle-Ifrane,  ses objectifs, et ses axes d’intervention, tout  en se basant sur la nécessité d’organisation de la population dans des associations sylvo-pastorales dans le but de la conservation et la gestion durable des  ressources naturelles, au cours de cet atelier,les intervenants ont  demandé au  responsable de  prendre en considération  les propositions de la population locale concernant la régénération assistée et de prévoir des opérations sylvicoles ,de même  permettre aux habitants locaux  de bénéficier du bois de feu de chêne vert ; ainsi  que d’améliorer leurs conditions de vie en se basant sur d’autres ressources de revenus  contribuant  à la  diminution des impacts néfastes sur la forêt

            Parallèlement, Les écoliers de TIFRATINE qui représentent la génération future, ontcélébré cette journée en participant  au concours du meilleur dessin scolaire sur la protection de la nature et aussi par des chansons  et des poésies éducatives.

Une sensibilisation sur la nature a été organisé par les  animateurs  de l’AFMI à travers  des explications sur les bienfaits de la forêt et de son rôle environnementale ; sociale et économique.

             Après la distribution des prix aux écoliers qui y ont gagné au concours de dessin, les élèves ont participé pleinement à la plantation des arbres autour de l’école un geste qui fera appel aux personnes sensibles à la Préservation de leur environnement et en leur proposant de devenir des “Ambassadeurs d’environnement” avec la distribution des diplômes de petit forestier.

5.3- Campagne de sensibilisation sur les Site Touristiques:

Ifrane la belle ville qui trône sur un site des plus privilégiés dans une région des plus

Attrayantes : le Moyen Atlas Central, ou la couverture végétale, à offrir des paysages d’une valeur et d’une beauté inestimables. Des paysages splendides, des cours d’eau et lacs féeriques, des forêts d’un attrait  inégalable et un milieu  socioculturel unique.

Les paysages du Moyen Atlas constituent un patrimoine naturel d’une richesse exceptionnelle (biologique, économique et culturelle). Le cèdre de l’Atlas, espèce inscrite au programme mondial sur la biodiversité, est aujourd’hui un arbre symbole, par excellence de la “méditerranéenne”, mais aussi symbole historique d’un art maghrébin dont les puissantes. Ce qui rende ce site un centre d’estivage le plus fréquenté au Maroc, en plus d’un carrefour des passages entre les villes ancestrales et les oasis. L’éducation à l’environnement est parmi les objectifs généraux de l’AFMI, dans un contexte d’association des communautés locales agissant dans le domaine de l’environnement. Car les communautés locales, qui sont les meilleurs défenseurs de leur environnement, sont celles qui peuvent assurer des équilibres stables qui impliquent une capacité à intervenir efficacement et rapidement dans l’action commune.

L’équipe de l’AFMI travaille, en concertation avec les représentants des Eaux et Forêts, sur la sensibilisation du grand public dans des aires d’accueil et les sites touristiques, plusieurs visites ont été réalisées sur le terrain pour réaliser un diagnostic sur l’état des différents sites les plus fréquenté dans le Province. La majorité des sites ont été géré par les associations des vendeurs des pierres minéraux, à travers leurs témoignages,  nous avons pu constater l’absence de la société chargé de nettoyage, et que les deux sites ne bénéficient d’aucun système de collecte et ramassage quotidien des déchets, Ce qui fait appel à une intervention immédiate des autorités concernées.

De grands espoirs sont placés également sur les activités éco touristiques pour fournir des revenus alternatifs aux populations locales, diminuant leur dépendance vis-à-vis des ressources naturelles. L’objectif est donc la recherche d’un développement harmonieux de l’activité touristique avec une forêt plus-value au profit des populations locales et avec épanouissement du respect du patrimoine naturel.

5.2-  Organisation de deux  colonies de vacances:

  • L’Association Forêt Modèle Ifrane a organisé une colonie de vacance considérée comme une expérience pilote de ce type dans la Province au profit de 150 élèves du monde rurale, adhérents des AGS de la Province du 1 jusqu’à 13 Aout 2011 au collège Hassan II  à Ain Leuh, sous le thème « la protection de la forêt culture et comportement » à l’occasion de la célébration de l’année international des forêts. Cette activité a été réalisée avec le soutien du Ministère de la Jeunesse et Sport et en collaboration avec : Association Alwahda pour  le Rayonnement Educatif et Culturel vu l’expérience acquise dans ce domaine, Association des Enseignant des Sciences de la Vie et de la Terre  -Ifrane, Associations de Gestion Sylvo-pastorales da la  Province d’Ifrane, et  le Parc national d’Ifrane.

Cette action menée par l’encadrement de 15 cadre pédagogiques, des séances animé par les animateurs et la supervision des membres du bureau.

  • Après le grand rayonnement de la première colonie de vacances organisé par l’AFMI et ses partenaires du premier jusqu’à 13 Aout 2011 au collège Hassan II à AinLeuh, sous le thème « la protection de la forêt culture et comportement ». L’impact positif de cette activité sur le comportement des enfants qui ont l’occasion de participer pour la première fois aux actions des colonies, a encouragé les parents et les dirigeants des AGS, et les partenaires de l’AFMI a organisée  une deuxième colonie du 26 Juillet au 06 Aout 2012 à Tanger, le campement a été installé entre la forêt et la mer. Avec la participation de 160 élèves des AGS.
  • Communication évènementielle et externe :
    • Communication évènementielle :
  1. Poésie Amazigh et l’environnement :
  1.  Organisation de la première édition de la poésie AMAZIGH:

La langue et la culture Amazighes contiennent des potentialités qui peuvent, donc, aider dans les efforts de développement, et permettre à la région du Moyen Atlas de trouver l’équilibre entre l’utilisation rationnelle et la pérennité des écosystèmes forestiers. Dans ce cadre, Plusieurs chercheurs contemporains ont montré que sans le savoir culturel traditionnel, il est difficile aux politiques de développement de réussir et d’atteindre leurs buts. L’héritage linguistique et culturel local permet de surmonter bon nombre d’obstacles liés aux effets négatifs de l’utilisation de langues étrangères dans l’éducation (l’aliénation, la dépendance idéologique, l’élitisme…).

Les quelles surclassent tout naturellement les langues nationales et maternelles qui se trouvent affaiblies et définitivement inaptes à véhiculer un quelconque savoir scientifique et technique indispensable, pourtant, au développement. Les dirigeants de l’AFMI ont été conscients de cette situation, une compétition de la poésie Amazigh sur la thématique de l’environnement « Préservation de la forêt : culture et comportement », une vingtaine de poètes représentants tous les Communes de la Province.

Cette manifestation a connu une forte couverture par les médiates nationales et la presse locale avec la présence d’une trentaine de personnes représentants les partenaires de l’AFMI. A signalé que cette activité a été réalisée avec l’appui de l’Institut Royale Amazigh.

B – Journée d’étude sur les messages forts de la poésie Amazigh :

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Forêt et la journée mondiale de la poésie, l’Association Forêt Modèle Ifrane (AFMI) a organisée une journée d’étude sous le thème « la dimension  environnementale dans la culture locale du Moyen Atlas » au siège du Parc National d’Ifrane, avec la participation d’une soixantaine de personne.  Le Président de l’AFMI a explicité la relation entre l’homme et l’environnement en générale et le poète d’une façon spécifique, en citant le grand succès de la première manifestation et son impact positif potentiel sur la gestion des ressources naturelles. Il a précisé que l’AFMI déploie tous ses efforts afin de contribuer significativement au développement durable du territoire. (Voir l’annexe….).

C- Organisation de la deuxième édition : 

Suite aux recommandations des membres du bureau de l’AFMI pour la valorisation du patrimoine local, les instructions de se préparer à l’organisation de la deuxième édition de la poésie Amazigh sur l’environnement ont été transmis aux membres de l’équipe technique. L’idée d’organiser une compétition de la poésie Amazigh sur la thématique de l’environnement s’inscrit dans le cadre du 5eme Axe stratégique de l’AFMI : Information et sensibilisation de la population et des acteurs locaux et communication évènementielle.

La première édition a été lancé au niveau de la Province d’Ifrane le mois d’Aout 2011 avec la participation de 20 poètes, en outre, l’organisation d’une journée sur les messages fort de la poésie au mois de Mars 2012 a encouragé les membres du bureau d’organiser la compétition au niveau régional, un appel à candidature a été lancé au niveau des Provinces de la région Meknes – Tafelalet sous le thème « La dimension environnementale dans de la culture Amazigh »en partenariat avec les Associations locales active dans le domaine qui ont lancé l’inscription des poètes qui désirent participer à la compétition, tout en laissant un délai pour la préparation des poésies. Cette collaboration a facilité la tache de l’équipe AFMI qui a établi un planning des visites pour l’enregistrement des poésies et la présélection des poètes par une commission d’évaluation. La présélection a concerné une cinquantaine de poètes et le résultat de la commission d’évaluation a donné lieu à 20 poètes qui sont appelé à participer à la sélection finale programmée pour le 30/8/2012 à l’Université Al Akhawayn, Ifrane. Les membres de la commission d’évaluation ont procédé au traitement des poésies selon les critères de sélection qui sont principalement : thème de l’environnement et de la nature, importance des messages forts en matière de conservation des ressources naturelles et la qualité des messages transmis.

D- Etablissement d’un répertoire des poésies Amazigh sur l’environnement :

Vu le rayonnement et le succès sans précédent qu’a connu les deux éditions de la poésie amazigh organisés par l’AFMI, ce qui a encouragé l’association à faire part des meilleurs poésies au public à travers des CD audio de la première édition et des livres contenant les poésie de la première et deuxième édition(en Tifinagh et Arabe).

D-  Organisation d’une journée d’étude sur les messages forts:

Depuis la création de l’AFMI et parmi ses principaux axes stratégiques : la communication et l’information, dont ce but, une journée d’étude sur les messages forts tirés des poésies Amazigh de la deuxième édition a été organisée  le 23 Février 2013 à la salle des conférences d’Ifrane à 9 heures avec la participation de différents acteurs (80 Personnes). 

Dans son introduction, le Président de l’AFMI le professeur Mohamed QARRO a remercié les présents en les rappelant des étapes entamées par l’AFMI et les efforts déployés pour la valorisation du patrimoine culturelle et naturelle de la région  en ajoutant que l’organisation de cet événement a pour but d’encourager et de valoriser les meilleures poésies innovantes et de créer une dynamique auprès de différentes acteurs locaux. Cette manifestation honorée par Mr le Gouverneur de la Province d’Ifrane, a été consacré également pour rendu un vibrant hommage au grand poète Moha Akouray, en reconnaissance de son grand talent artistique, et de sa contribution remarquable à la poésie Amazigh au niveau national. Suite à sa participation et la sélection par les membres du jury, Moha Akouray représentant la Province de Midelt a été classé le troisième lors de la compétition de la deuxième édition organisée au niveau régional déroulé à l’Université Al Akhawayne le 31 Aout 2012. Après la présentation d’un aperçu de sa vie personnelle,  un trophée a été décerné au grand poète et remis par Mr le Gouverneur de la Province avec une enveloppe de 4000,00 dirhams remis par le Président de l’AFMI.

L’évènement a été marqué par la projection d’un documentaire qui traite plusieurs thématiques scientifiques et valeurs éducatifs présenté dans le contenu de la poésie, l’ensemble des participants ont appréciés cette méthode innovante en félicitant chaleureusement  l’équipe de l’AFMI pour ce projet.

  • Organisation de la troisième édition :

Depuis la création de l’AFMI et parmi ses principaux axes stratégiques : la communication et l’information, dans  ce but, , l’AFMI  a organisé une journée pour la poésie Amazigh le  5 octobre 2013  la journée était aussi une occasion pour  rendre hommage à la poétesse ITTO ZAKKA qui est une femme militante du moyen atlas ; pour valoriser le rôle joué par la femme depuis la colonisation jusqu’à nos jours  puis  le Président de l’AFMI a remercié les gens présents dans cette manifestation  en les rappelant des étapes entamées par l’AFMI et les efforts déployés pour la valorisation du patrimoine culturelle et naturelle de la région  en ajoutant que l’organisation de cet événement a pour but d’encourager et de valoriser les meilleures poésies innovantes et de créer une dynamique auprès de différentes acteurs locaux , un trophée a été décerné à la  grande poétesse avec une enveloppe de 4000,00 dirhams remis aux différents poètes présents .

  1. Célébration de la journée Mondiale de l’arbre avec différents partenaires :

Dès lors de sa création, Plusieurs activités avec différent partenaires ont été organisées à l’occasion de la célébration de la journée Mondiale de l’arbre, visant à sensibiliser les écoliers et la population au même temps a fin de consolider leur consciences environnementales pour mieux orienter leur actions individuelles et collectives pour la protection de l’environnement  entre autres :i) une visite guidée en forêt sous le thème « La forêt restera accueillante tant que vous la préservez », ii)deux ateliers dans le même but ont été animé avec les écoliers de Groupe scolaire Donald’sScool au Parc National d’Ifrane et les écolier de la commune rurale d’Ain leuh en collaboration avec l’association Tichout à Ain Leuh,iii) la participation du Président de l’association à un atelier au siège de la Commune Rurale d’Oued Ifrane le 21 mars 2012.

  • Célébration de la journée Mondiale de la Terre :

Depuis longtemps, la Journée de la Terre mobilise les citoyens, les gouvernements et les organisations dans une lutte collective contre l’exploitation irresponsable de la planète par les activités humaines, ce qui a amené l’AFMI a participé avec d’autres partenaires (AJSF, PNI,..)à la célébration de cette journée, à travers des ateliers de sensibilisation
et des journée de collecte de déchets on donnant des explications sur leurs durées de vie.

2- Participation aux activités du Salon International de l’Agriculture:

Après la 6eme édition, qui avait mis l’accent sur l’« Agriculture Solidaire », le SIAM 2012 est organisé autour du thème : «Recherche et Innovation». Inspirée par une sensibilité accrue aux questions d’environnement, cette thématique est étroitement liée à la nécessité d’une recherche permanente de pratiques agricoles plus durables et plus compétitives, en phase avec les questions climatiques actuelles, particulièrement prégnantes.Au cœur du pole nature et vie, rassemblent les loisirs plein air tels que la pêche, le jardinage, les espaces verts, les forêts mais aussi l’éco-habitat et les activités environnementales, le stand de l’AFMI, comme Association active dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles et développement durable, est un noyau de communication, d’information et de sensibilisation. Il a connu la visite de plusieurs visiteurs marocains et étrangers, dont de nombreuses grandes personnalités politiques, experts, journalistes et professionnels qui se retrouvent chaque année pour cette grande fête agricole.

  1. Célébration de la journée mondial de la Forêt en collaboration avec l’AESVT

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de Forêt et dans le cadre  de la collaboration entre l’AFMI et l’AESVT, les étudiants  du lycée Azrou ont été d’impliqués pour la participation à la promotion de l’éducation et de la sensibilisation à l’environnement en appliquant de nouvelles méthodologies. Cette approche consiste à les susciter pour préparer eux même des exposés sur différents thèmes de l’environnement de façon à faire passer l’information par eux même.

  1. Participation au Salon International de l’Agriculture

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu Le Glorifie, le Salon International de l’Agriculture au Maroc –SIAM a ouvert ses portes du 24 au 28 Avril 2013 à Meknès. Depuis la genèse du SIAM, un thème vient chaque année pour faire progresser la compréhension des enjeux liés à la matrice agricole. Le thème de 2013 se penche sur le « commerce agricole », et a accueilli la Belgique comme pays d’honneur.

Pendant 5 jours, de nombreuses conférences ont été tenues, des signatures de conventions, des concours de races, pour enfin clore sur la remise des trophées. Le SIAM a été étendu sur une superficie de 100 000 m² en accueillant 9 pôles thématiques. Le pole nature comme l’édition précédente a accueilli plusieurs acteurs dans le domaine d’énergie renouvelable, les coopératives d’apiculture, de l’arganier, la pisciculture et l’exposition des écosystèmes. Le stand de l’AFM a été installé et animé par l’équipe technique et la supervision des membres du bureau, les visiteurs du stand ont été intéressés spécialement par le four amélioré et les produits du terroir.

Des interviews sur la participation de l’AFMI au SIAM est ses objectifs ont été présenté par le chargé de communication Mr El Hassan ABBA pour la radio atlas info,  et l’animatrice de l’AFMI pour la radio nationale de Tamazight.

Ainsi en marge de cet événement quelques membres de bureau AFMI en assisté à  une rencontre régionale sur le management territorial axé sur le terroir à la région de Meknès –Tafilalet, organisé par l’Agence de Développement Social et avait comme but d’assoir une plateforme de discussion et d’échange sur la pratique du management territorial axé sur le terroir comme outil et approche de développement. Cette rencontre a appréhendé les visions des acteurs locaux de la région Meknès Tafilalet pour la reconnaissance, l’identification, la valorisation et la promotion de leurs terroirs et produits de terroirs.

  1. Participation au centenaire de création des services des eaux et forêts

Organisé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI sous le thème : « l’Administration des eaux et forêts, un siècle d’action au service de la communauté », le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts

et à la Lutte Contre la Désertification a commémoré le centenaire de création des services des Eaux et Forêts les 7 et 8 mai 2013. Cet événement, aussi important pour le HCEFLCD que pour l’ensemble des acteurs qui œuvrent pour la préservation des ressources naturelles dont l’AFMI fait partie, a constitué une opportunité pour mettre en exergue les temps forts, les défis, les succès réalisés par l’association à travers le stand qui lui

a été réservé comme représentante du Réseau  International des Forêts Modèles. Le stand de l’AFMI a été visité et honoré par le chef du Gouvernement ; AbdelilahBenkirane.

Le programme de cette commémoration, étalé sur deux jours, est marqué par de nombreuses activités : Projection de film, pièce théâtrale, expositions et panels de discussions. Les thèmes traités par les différents panels ont traité ; i) le droit d’usage et le droit de propriété du patrimoine national (le Président de l’AFMI a été parmi les animateurs de ce panel),  ii) le phénomène du changement climatique et les actions mises en œuvre afin de limiter, d’atténuer et inverser la tendance actuelle au réchauffement,  iii) la participation active des populations pour la gestion négociée et concertée de l’espace forestier, iv) et les fondements de la législation forestière et les défis du développement durable.

En marge de cette manifestation, le Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Dr. Abdeladim LHAFI a procédé à la signature de quatre conventions. La première relative au programme d’appui de l’Union européenne (UE) à la politique forestière du Maroc, la deuxième a été signée avec l’Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources (UICN), représentée par le Centre de coopération pour la Méditerranée de l’UICN, installé à Malaga. La troisième convention a été signée par le Fonds mondial pour la conservation de l’outarde Oubara d’Abou Dhabi. La quatrième convention a été signée avec Barid Al-Maghrib, qui a procédé le 7 mai à une émission de timbres- poste à l’occasion du Centenaire des services forestiers marocains.

  1. Participation au 5ème Forum Planet’ERE de l’Education Relative à l’Environnement

L’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc et l’ONG Internationale Francophone pour l’Education Relative à l’Environnement et au Développement Durable ont organisé le cinquième forum Planèt’ERE  de la communauté francophone internationale des éducateurs à l’environnement. Cet évènement s’est déroulé en deux phases : régionale (meknès du 02 au 05 juin 2013) et nationale (Marrakech du 06 au 06 juin 2013).

La délégation de l’Association Forêt Modèle –Ifrane a participé massivement à cet événement international et ont assuré une large visibilité de l’association et la médiatisation de ces concepts, approches, vision et ses différentes réalisations sur le terrain. La communication a été réalisée par le biais d’une exposition des Roll up de l’AFMI au stand réservé à l’association, distribution de ses dépliants et à travers une série d’exposés portant plusieurs thème parmi eux : « Innovations technologiques au service de la gestion durable du bois de feu », « messages forts extraits des poèmes primés par la 2eme édition du concours: la culture amazigh au service de l’environnement » et « Développement éco-citoyen : Innovations institutionnelles et organisationnelles, cas de l’AFMI ».

  • La visite de la princesse de Jordanie

Dans le cadre de l’échange des expériences et du Savoir-faire, un groupe venu de jordanie a visité l’AFMI le 30 octobre 2013. Cette visite était honoré par la présence effective de la princesse de Jordanie chargé du bureau « tribal affairsadvisory assistant for development,women,youth and education ». Cette visite a été une occasion pour la princesse pour prendre connaissancedu rôle que joue l’afmi dans le développement durable et la protection des ressources naturelles de la région et accroitre les revenus des paysans pauvres vivant en montagnes en zones  forestières.

  • La visite des associations d’Azilal

Dans le cadre de la collaboration avec les projets de développement rural, un groupe de membres d’associations locales de la province d’AZILAL a rendu visite à l’AFMI les 13 et 14 Novembre,pour prendre connaissance des actions de développement développées dans la zone.La culture du safran et le four amélioré sont parmi les actions ayant retenu l’attention des visiteurs. Cette visite a été une occasion pour  ce groupe pour apprendre connaissance du rôle capitale joué par l’afmi dans le développement durable et la protection des ressources naturelles.

  • Participation au festival du Ciné-club 

l’AFMI  a assisté depuis sa création à  aux éditions du festival  de court métrage du film du monde arabe  organisé par l’association ciné-club enfance et jeunesse et avec la collaboration de plusieurs sponsors, médias, partenaires privés et   publics dont la dernière a eu lieux du 15 au 18 Août 2013 sous le thème de ciné-environnement & énergie renouvelable. cette édition était une occasion pour sensibiliser la population locale d’une part et le grand public d’autre part de l’importance de la protection de l’environnement en vue  d’un  développement durable est ce par la projection de films environnementaux réalisés par les jeunes ainsi que par des tables rondes sur la promotion de la protection  de l’environnement  .La quatrième journée a été consacrée à une table ronde sur le cinéma et les énergies renouvelables, chose qui a permis à l’AFMI d’exposer son action dans le domaine et sur l’expérience de l’association concernant la réduction de la consommation du bois de chauffage par  l’utilisation d’un four  amélioré appelé AFMI- M3. L’expérience réussie dans ce domaine a été saluée par l’ensemble des participants à cette table ronde ce qui a soulevé la recommandation suivante : transformer l’expérience en un documentaire et participer avec  aux différents festivals à vocation environnementale.  En plus de la projection des films de compétitions de cèdre d’or, les films à caractère environnemental ont été discutés avec leur réalisateur, occasion de faire inclure le rôle de l’AFMI dans la promotion et la protection des ressources naturelles au niveau de la Province est ce à partir de l’ensemble de ces activités.

  • Participation au festival Tourtite 

l’AFMI  a participé officiellement   à  la 7ème édition du festival  de Tourtite organisé par la province d’Ifrane ,  avec la collaboration de plusieurs sponsor marocains  afin de développer la province d’Ifrane et sensibiliser la communauté à la protection du patrimoine naturelle de la région sous le thème « ensemble pour environnement c’est notre vie » .au cours de ce festival l’AFMI a organises plusieurs activités .comme suite :

  1. Le conseil de bureau du festival a organisé une table ronde sous le thème :  «  le développement durable dans les régions montagneuses » avec la participation de plusieurs acteurs locaux, des journalistes, et des membres de bureau de l’AFMI qui ont profité de cette occasion pour citer les principales actions mené par l’AFMI au long de sa création.
  2. La visite officielle de la deuxième chaîne marocaine au stand de l’AFMI  a été l’occasion pour donner des explications sur le programme de l’AFMI et les objectifs visés.
  3. L’AFMI a organisé une séance de poésie avec la participation de plusieurs poètes Amazigh
  4. Au cours de cette manifestation  l’AFMI a donné le départ à un concours de dessin pour enfants où  ils ont distribués des cadeaux symbolique au  meilleur.

Participation aux autres festivités locales

  • Participation au Festival InchadenTimahdite : Dans le cadre d’encourager les nouvelles initiatives dans la province d’Ifrane l’AFMI a assisté comme sponsor officielle à la première édition de la poésie INCHADDEN de Timahdit du 6 au 8 Août 2013, ce festival était une occasion  pour connaitre la richesse de la région par un nombre infini de poètes amazigh qui sensibilise les gens sur l’importance de la protection de l’environnement.
  • Participation au comité d’organisation et enchainement de la quatrième édition du Festival de la fantasia en montagne marquée par l’exposition des différents départements, dont l’AFMI qui a profité de l’occasion pour relater les efforts déployés pour le développement de la région.
  • Participation à la célébration de la journée mondiale des zones humides

Le haut  commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification en collaboration avec la GIZ le Groupe de Recherche pour la Protection des Oiseaux au Maroc et la Société Protectrice des animaux et la Nature ont organisé à IFRANE  la journée mondiale des zones humides sous le thème «  zones humides et agriculture, cultivons le partenariat ! » une façon pour encourager davantage la collaboration entre agriculteurs et écologistes pour sauvegarder les espaces verts et permettre aux populations d’en tirer profit. Le HCEFLD a conclu au cours de cette journée trois conventions de partenariat. La première, signée avec le Collectif marocain d’éducation à l’environnement et au développement durable, envisage de promouvoir la mise en place de groupes régionaux de travail et d’un partenariat étroit entre les deux entités. La deuxième convention lie l’organisme et le Groupe de recherche pour la protection des oiseaux au Maroc (Grepom/Birdlife), pour faciliter et intensifier les échanges entre les deux parties pour améliorer le processus de conservation et de protection de l’avifaune sauvage et ses habitants au Maroc. La troisième et dernière convention, les trois structures s’engagent à renforcer leur coopération pour la préservation des différents écosystèmes.

  • Participation à l’atelier national sur l’aquaculture continentale
Le Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification ont organise, les 26 et 27 février à Béni Mellal, un atelier national sur l’aquaculture continentale, placé sous le thème «Aquaculture continentale : Valorisation des ressources piscicoles au service du développement rural » l’objectif de cet atelier est de renforcer les synergies entre les différents acteurs concernés afin de positionner l’aquaculture continentale parmi les possibilités de développement régional au service des populations locales. Trois sessions ont été animées lors de cet atelier : La première, consacrée au contexte permettra de présenter les opportunités actuelles et futures de cette filière. La deuxième session permettra de débattre les différentes techniques aquacoles qui peuvent être adoptées et développées localement. La troisième session quant à elle, sera consacrée à la discussion des pistes de développement d’une filière créatrice de valeurs, et responsable vis-à-vis de l’environnement.
  • Participation à la fête de Miss Neige

l’AFMI a été représentée dans le comité d’organisation et la célébration  de la 2ème édition de Miss Neige à ifrane, du 28 février  au 2 mars 2014 avec une Exposition du safran des coopératives bénéficières de l’extension du projet et la présentation  du four amélioré AFMI-M3

cette manifestation a été couverte par les chaines inteenationales et où l’AFMI a pris une part importante.

  • Participation à la célébration de la journée mondiale de la Forêt

Participation à la célebration de la journée modiale de la forêt organisé par l’association des amis de l’éspace vert dans la Province d’ifrane pendant une semaine sous le thème : «  Participons tous à une bonne éducation à l’environnement» , durant cette manifestation plusieurs activités ont été organisé aux profit des élèves des colléges et visteurs des site touristiques (Moudmame,et cèdre Gauroud)du 22 au 28 Mars 2014 cette célébration était une bonne initiativepour la Sensibilisation du publics aux bienfaits de la forêt et des ressources naturelles .

  1. Participation à la célébration de la journée mondiale de la Femme

Participation à la célebration de la journée mondiale de la femme organisé par le centre d’Azrou pour le Développement Communautaire sous le thème :  «  non contre la violence de la femme » , le 26 Mars 2014 pour  clarifier les points suivants :

  • les différents aspect de la violence,
  • la violence et les procédures juridiques appliquées :
  •  problèmes et obstacles et la position de l’Islam vis-à-vis de la violence contre la femme.
  • Communication externe :
  • Communication à travers les médias :

Depuis sa création  L’AFMI n’a exclue aucuns outils de communication pour partager  ses réussites et ses réalisations avec non seulement les organisations ayant les mêmes sollicitudes, mais aussi avec le grand public à travers les médias comme l’expliques les tableaux suivants :  

  1. Emissions télévisés :
AnnéeEmissionChaineThèmeintervenants
2010AmoudouSNRTSinge MagotPr. MohmmedQarro
Le cèdre et le surpâturageMr LahcenOukannou
Le rôle de l’observatoire d’AfenourirMr My Driss Hachimi
2011EcologiaSNRTLa carte de la rediffusion du singe MagotPr. MohmmedQarro
Singe Magot et l’écosystèmeDr. ElhassanAbba
2011ArhhalSNRTLes fours améliorés.La sensibilisation au niveau des sites touristiquesMr Hachimi
2012AssaragSNRTLe rôle de l’AFMI dans la valorisation et la promotion des produits de terroirs et les PAM via les CoopérativesMme Zohra Bouzyane
Dr. ElhassanAbba
2013Reportage Chaine TamazightSNRTLes avantages et l’importance des fours améliorés et des chauffe-eau solaires distribués par l’AFMIPr. MohmmedQarro
La bénéficiaire du four
Mr Driss Tallouzte
Fquih de la Mosquée de DayetHachlaf

Journaux télévisé :

AnnéeChaineActivitésintervenants
2011SNRTDistribution des fours améliorés.Pr. MohmmedQarro
Mr OuchrifAssri
La bénéficiaire
SNRTJournée de sensibilisation à Tifratine.Pr. MohmmedQarro
Anim . Karim Elhoumri
Directeur de l’école Tifratine
2012SNRTJournée de sensibilisation à DayetAoua (projet santé)Pr. MohmmedQarro
SNRTJournée de vulgarisation des résultats de bois d’énergie et la signature de la convention AFMI / ENFI.Pr. MohmmedQarro
Mr. FaycelBenchekroune HCEFLCD
SNRT2éme édition de la poésie Amazigh et l’environnement.Pr. MohmmedQarro
Mr. OuthrountBenaissa
2013SNRTHommage du grand Poète Amazigh Moha AkorayMr Driss Ouaddou
Poète Moha Akouray
2M3éme édition de la poésie Amazigh et l’environnement (Hommage de la grande Poétesse Amazigh IttoZakka)Pr. MohmmedQarro
PoètesseIttoZakka
Poète Mohamed Ajidad
2014Participation de l’AFMI à la 2éme édition du Festival Misse Neige Ifrane 2014 :   Promotion du Safran produit par les Coopératives Bénéficiaires du Projet.Exposé du Four amélioré  Mr HachimiMy Driss   Mme KhaddoujeBoutaarite

Emission Radio :

AnnéeEmissionRadioThèmeintervenants
2011ReportageRadio NationalLe rôle de l’AFMI dans la sensibilisation au niveau des sites touristiques de la province d’Ifrane  Pr. MohmmedQarro
2012ReportageRadio National    
La poésie Amazigh et l’environnement
Pr. MohmmedQarro
Poète Amazigh Mohamed Ajidad
Poète Amazigh SaidMekkaoui
2012Maa AlfallahMedina FMLe rôle positif du four amélioré dans la protection de la forêt, et soulagement de la femme ruralePr. MohmmedQarro
Mr Driss Tallouzte
2 bénéficiaires du Four Amélioré
2011En directMFMLes différents rôles de l’AFMI et la valeur ajoutée au territoire et aux populations de la province d’Ifrane Pr. MohmmedQarro
2012Maa Alfallah  Medina FMLes approches de l’AFMILa création des AGSLe four amélioréLa participation au SIAM 2012La visite de Mr l’Ambassadeur du Canada au stand de l’AFMI L’aveu de l’AFMI comme Membre du RIFMPr. MohmmedQarro
2013Sot NssaRadio FESLe rôle de l’AFMI au développement  des Coopératives féminines et à la désertification et l’amélioration des revenus.Mr ElhassanAbba
Présidente Coop Ajaabo
Présidente Coop Almal
2013ReportageRadio NationalLa participation de l’AFMI au SIAM 2013Appui des coopératives féminines.Animatrice IttoOuhtta
  • Vie en réseau
  1. Participation au forum international des FM à Yalova (Turquie) :

Deux représentants de la Forêt Modèle Ifrane ont  participé aux travaux du forum méditerranéen des Forêts Modèles, organisé à Yalova en Turquie du 12 au 16 Novembre 2012. Cette année, la Direction Générale des Forêts de Turquie (OGM) et le Secrétariat du RMFM ont choisi le titre du «MEDFORUM 2012 » : les Changements dans le paysage méditerranéen”. Le forum est composé de 4 demi-journées de travail technique et une visite sur le terrain.

  • Participation aux activités de la première  CAFM :

Sur invitation du Gouvernement de la République du Cameroun et du Réseau Africain des Forets Modèles, Les Représentants des Gouvernements de la République du Cameroun, de la République Centrafricaine, du Congo, de la RDC, du Rwanda, en charge de la protection de la nature, du commerce, du développement durable et des questions connexes, de la COMIFAC, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, du Réseau International des forets Modèles, du Réseau Africain des forets Modèles des partenaires ainsi que d’organismes de la société civile et les leaders d’opinion du monde entiers,  réunis à Yaoundé du 12 au 14 mars 2013 à l’effet de débattre de la problématique de l’émergence africaine sur les trente prochaines années dans le cadre de la Première Conférence Africaine des Forets Modèle. A cet effet, l’AFMI a représenté par le trésorier après avoir reçu une invitation officielle.

  1. La visite du groupe Algérien

Dans le cadre des échanges d’expériences et du Savoir-faire, un groupe membre de l’équipe de  la forêt modèle de Tlemcen a visité l’AFMI du 24 jusqu’au 31 Octobre 2013. Cette visite était une occasion pour faire découvrir aux visiteurs les projets de développement réalisés par l’AFMI au profit de la population locale et au service de la gestion durable des  ressources forestières. Cette visite était une occasion pour les échanges de points de vue et d’idées aussi pour nouer les relations de collaborations entre les forêts modèles Maghrébines.

1.9-Participation au MEDFORUM  Italie Novembre  2013

Le MedForum est la rencontre annuelle du Réseau Méditerranéen des Forêts Modèles consacrée à l’examen des questions se rapportant à la gestion durable des forêts méditerranéennes et aussi à l’évaluation des activités réalisées. Les éditions précédentes du MedForum ont eu lieu en Espagne (Valladolid, 2009), le Maroc (Ifrane, 2010), la France (Ramatuelle, 2011) et la Turquie (Yalova, 2012).

L’édition 2013 MedForum ayant pour titre « début d’un nouveau cycle » s’est assigné les objectifs suivants :

  • Favoriser l’échange international d’idées et de solutions liées à l’aménagement durable des paysages forestiers et des ressources naturelles;
  • Hisser le positionnement des forêts méditerranéennes au niveau discussions stratégiques internationales;
  • Rechercher d’autres mécanismes de financements innovants (PSE, REDD+, Marché volontaire des crédits carbone)

Ont participé à cette rencontre, les représentants des pays, en plus du Maroc : France, Croatie, Serbie, Espagne, Italie,  Suède, Turquie, Algérie  ainsi que les représentants du Réseau International des Forêts Modèles, du RAFM, du RFMA, de la Commission Européenne et du Silva Méditerranea.

5- Autres activité de communication autour de l’AFMI :

1   Participation aux évenements organisées par les partenaires de l’AFMI :

  • Participation au deuxième forum de l’ENFI, organisé sous le thème « Le Plan Maroc Vert : quel apport à la conservation et la valorisation des ressources naturelles ».
  • Participation aux activités du festival annuel TOURTITE sous le thème «  la nature au carrefours des cultures », les invité d’honneur pour cette édition ont été les Espagnioles, le stand de l’AFMI a été animé pour 4 jours.
  • Les réunion du collège de communication.
  • L’accueil des visiteur étrangé dans le locale de l’AFMI, représentant de la région de Bloi.
  • L’accueil des représantants de l’ATED dans le locale de l’AFMI, dans le cadre d’un échange.
  • Participation aux activité d’une caravane solidaire au niveau de douar Ait Ghanem à Timahdite.
  • Participation à une journée d’étude sur la carte interative organisé par l’AGSF.
  • Participation aux activité de 9 eme atelier de ville durable sous thème « Politique de la ville et santé environnementale, cohérence et exigences de mobilisation » organisé par le Délégation Régionale de la Santé et ses partenaires.
  • Participation aux émissions animé sur la radio nationale sur les differente thèmes en relation avec la gestion et la préservation des ressources naturelle.

Visites de supervision et d’évaluations :

Depuis sa création l’AFMI a subit plusieurs missions d’évaluiations et de supervision  a fin d’assurer son bonne fonctionement et sa continuation,

  • Visite de Mr Jacques Robert du RIFM :

Dès le commencement de l’Association,  une visite de  Mr Jacques Robert du RIFM,

5.6-  Accueil de la délégation du RIFM (mission de supervision) :

En septembre 2011 une mission de supervision a été réalisée par une délégation désigné par les ressources Canadiennes, il s’agit de :

  • Nicolas DUVAL : Coordonateur au secrétariat du RIFM
  • Daniel ARBOUR : Président du RIFM
  • Pilar VALBUENA : Représentante du RMFM.

Au siège de l’AFMI, une session de travail s’est tenu avec les membres du bureau et l’équipe technique qui a présenté les activités réalisé par cette structure après sa mise en place, des rencontres avec différents partenaire précisément les représentant de la Direction Provinciale de l’Agriculture, la Direction Provinciale des Eaux et Forêt et le Secrétaire Général de la Province d’Ifrane.

Des visites sur le terrain ont été encadrées par les membres du bureau et la coordination des animateurs, des rencontres directes avec les AGS et les bénéficiaires des actions de l’AFMI. Après de rencontrer le Secrétaire Général du HCEFLCD.

5.7- Visite de l’expert d’évaluation technique :

Plusieurs rencontres avec différents partenaires de l’association ont été établies avec l’expert, ainsi qu’une sortie sur le terrain afin d’évaluer la convenance entre le plan de travail et les actions réalisé sur le terrain par l’AFMI, les résultats obtenus sont satisfaisant.

5.8- Audit Externe et interne :

  • Les Ressources naturelles Canada ont mandaté un cabinet comptable pour procéder à un audit financier et de gestion,durant la période du 06 au 09 mars 2013, l’audit a souligné que des améliorations doivent être apportées à notre procédures de contrôle interne afin d’assurer l’intégrité et l’utilisation optimale des ressources mises à notre disposition, pour faire suite à ces recommandations et l’exécution du programme d’audit l’AFMI a fait appel à un cabinet comptable en vue d’entamé un ensemble d’actions et mesures mises en œuvre.

5.9- Visite de Madame l’Ambassadrice du CANADA :

Dans le cadre de l’appui apporté par le Gouvernement du Canada à l’AFMI et des résultats prometteurs et intéressants dégagés par les activités réalisées au niveau du territoire de l’association, Mme l’ambassadeur du canada a montré un grand intérêt pour la visite du territoire et apprécier sur le terrain l’impact des principales actions de l’AFMI.

Après une visite de courtoisie rendue à Mr le Gouverneur de la province d’Ifrane, Mme l’ambassadeur a été conduit sur les sites des actions suivantes : four amélioré (AFMI), chauffe-eau  solaire, four amélioré modèle AFMI reproduit par le service des Eaux et Forêts d’Ifrane, sylviculture sociale (dépressage du chêne vert), champ d’expérience safran.

  • Interview avec Louis Nadeau du canada

Dans le cadre de L’évaluation des projets réalisé par  l’AFMI  un responsable de Canada a entrepris un questionnaire pour les coopératives bénéficiaires.

Sign up here to get the latest news delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.